Eric Bleyer, ce n’est pas un scoop, il y a sur nos routes une augmentation réelle de véhicules plug-in hybrides et électriques, que pense un groupe pétrolier comme Total de cette situation ?

Le monde de l’automobile et de la mobilité en général est en pleine transition. Tous les acteurs du marché (constructeurs, services de la mobilité, secteur du transport, groupements pétroliers, etc.) sont dans l’inconnu. Nous ne savons pas ce que sera la mobilité d’ici 10, 20 ou 50 ans, il y a trop de facteurs qui restent pour l’instant flous : les avancées technologiques, le changement des habitudes de consommation, les décisions politiques, etc. Cependant, nous sommes persuadés qu’au final, il y aura un mix de différentes énergies dont, nous ne connaissons pas à l’heure actuelle, la quote-part de chacune. La réalité, c’est que nous vivons une période extrêmement dynamique et passionnante qu’il faut suivre de très près.

Face à ce constat, quelles solutions proposez-vous à vos clients privés et professionnels ?

Aujourd’hui, un chargeur rapide (50kW) est installé à la station de Gasperich. Nous souhaitons élargir cette offre avec plusieurs chargeurs (fast charger et high-power charger) sur différents sites.

Pour les professionnels, nous commercialisons une carte qui permet de faire le plein de carburants classiques mais aussi de recharger un véhicule électrique. Avec cette carte, il est possible d’accéder à un très large réseau de bornes électriques (100000 points de recharge en Europe, dont 800 au Luxembourg).

Cette offre est destinée aux clients ayant une flotte de véhicules multi-énergies, elle leur permet de retrouver tous les coûts d’énergie de leur parc dans une seule facture.

Quelles sont vos ambitions ?

Notre ambition est de devenir la major de l’énergie responsable et de pouvoir offrir une solution à nos clients, quelle que soit l’énergie qu’ils choisissent.