C’est un fait: le marché des véhicules utilitaires légers est en pleine expansion. Pourtant, le nombre de peintres en bâtiment ou autres plombiers n’a pas doublé en une nuitée. Cet attrait trouve sa source dans la croissance du commerce en ligne. Le secteur de la vente au clic droit fait grimper le nombre de colis délivrés partout dans le monde. Ainsi, le marché mondial des utilitaires légers grimpe de 17% et de 14% en Europe. Au total, comparée aux autres types de véhicules, la part de marché des VU se trouve maintenant à 14%.

Voici donc un beau gâteau remplit d’opportunités de ventes dont tout le monde veut une part, y compris Toyota. Pourtant, actuellement, la marque nippone fait office de petit joueur dans le marché Européen. Avec son Hilux et son ProAce, elle n’est présente que sur un tiers du marché. Pour s’étendre et être, enfin, perçue comme une marque sérieuse dans le secteur des VU, Toyota lance sa nouvelle offensive grâce à un nouveau modèle et deux futures versions 100% électriques.

Toyota Professional

Afin d’enfoncer le clou sur ses ambitions dans le secteur, Toyota se mue et crée une nouvelle marque dédiée au VU. Voici donc la naissance de Toyota Professional. Derrière cette dénomination relativement pragmatique, se cache une refonte complète de la stratégie japonaise sur le marché européen. Il s’agit ainsi d’une marque spécifique associée à une identité spécifique.

Désormais, les ProAce et Hilux auront droit à leurs espaces de vente spécifiques. Mieux encore, les nippons nous annoncent la création de concessions dédiées aux VU qu’ils baptisent “LCV Center”. Certaines concessions spécialisées dans le business ayant un potentiel important verront ainsi leur façade changer. Pour cela, il faudra vendre au moins 80 véhicules par an. Évidemment, le service sera adapté sur mesure en fonction des besoins des professionnels. Ainsi, Toyota garanti un entretien fait en une heure et la mise à disposition d’un van de remplacement. C’est décidé, Toyota montre ses muscles pour venir jouer des coudes avec la concurrence Française, Allemande et Italienne!

Petit frère

Pour venir appuyer ses nouvelles ambitions utilitaires, Toyota profite, encore une fois, de son partenariat avec PSA. Après les Berlingo, Rifter et Combo, voici le Toyota ProAce City. Un nouveau modèle qui, en plus d’apporter une nouvelle offre dans la gamme, vient combler le manque flagrant des Japonais dans le secteur. Avec ce nouveau petit utilitaire, Toyota Professional est désormais présent sur 75% du marché.

Développé entièrement par PSA et assemblé dans l’usine de Vigo, ce ProAce City peut ainsi se targuer des mêmes avantages que ses cousins Français (et Allemand). Disponible en versions courte et longue, il peut transporter jusqu’à 7 passagers ou même deux europalettes en version VU. On y retrouve également la même série d’équipements spéciaux comme l’affichage tête haute, la lunette arrière ouvrable, le rétroviseur central via caméra (VU) ou encore l’indicateur de charge maximale. Côté moteur, le petit 3-cylindres de 1,2 litre complète l’offre essence de 110 à 130 ch. En version diesel, un quinze-cent s’offre en versions de 75 à 130 ch, la première étant réservée à la version utilitaire d’entrée de gamme. Pour un agrément de conduite supplémentaire, les versions à haute puissance peuvent s’équiper de la transmission automatique à 8 rapports.

100% électrique

L’Europe change. Depuis plusieurs années, la majorité dans grandes capitales ont décidé d’introduire des zones basses émissions avec, pour certains, comme but final de complètement bannir les moteurs à combustion. Voyant cet avenir tumultueux, Toyota s’avance dans son offre électrique (grâce au développement des utilitaires PSA). L’année prochaine, le ProAce se déclinera en version zéro émission. Il sera suivi, un an plus tard, par son petit frère ProAce City. Pour l’instant, Toyota reste plutôt avare en information. Ainsi, pour en savoir plus sur l’autonomie, la puissance ou même la taille des batteries, il faudra attendre l’année prochaine (ProAce) ou même 2021 (ProAce City).