Ultimate Ads Manager

Tout savoir sur le WLTP

Dans notre magazine d'octobre, nous consacrons un dossier au diesel. Faut-il bannir définitivement ce carburant ou faut-il s'attendre à un effet booremang ? Dans ce dossier de la rédaction, vous découvrirez aussi une analyse de l'évolution du mix de motorisations sur le marché fleet au cours des 10 derniers mois. Avant de se plonger dans ce dossier, il nous paraissait cependant essentiel de bien comprendre les enjeux de la nouvelle norme WLTP, entrée en vigueur ce 1er septembre.

Nous avons donc fait appel à notre expert, Guido Savi, représentant de la FEBIAC à Luxembourg. On rappellera d’ailleurs aussi que la FEBIAC vient d’investir 1 million d’euros dans la start-up luxembourgeoise Motion-S : Notre article

 

Le nouveau test WLTP (World Harmonized Light Vehicule Test Procedure) remplace le test NEDC (New European Driving Cycle) depuis septembre 2017 pour les nouvelles homologations, et depuis septembre 2018 pour les immatriculations.

 

 

 

La volonté des autorités européennes a été d’introduire un test plus sévère qui produit des résultats plus proches de la réalité. Le test WLTP mesure la consommation, les émissions de CO2 et autres polluants, et tient compte de l’équipement et des accessoires du véhicule. Les experts estiment que les résultats du WLTP sont environ 20% plus élevés que ceux du test NEDC.

 

Une voiture qui a été homologuée en NEDC ne pourra donc plus être immatriculée à partir du 1er septembre 2018

 

 

Toutefois, la directive-cadre 2007/46/CE  « Fin de Série » permet aux constructeurs automobiles de bénéficier d’une dérogation qui correspond à 10% pour du volume de vente réalisé au cours des 12 mois précédents ou, minimum, 100 unités par type de véhicule.

 

Les constructeurs et importateurs ont communiqué à l’administration des immatriculations, la liste des stocks de véhicules NEDC à concurrence de ces quotas. Ces véhicules disposent de 12 mois pour être immatriculés.

 

Au Luxembourg, la fiscalité (taxe de circulation, avantage en nature) reste basée sur les valeurs NEDC jusqu’au 1er décembre 2020. Pour les modèles récents, qui ont été homologués sur base du test WLTP, les valeurs NEDC seront recalculées au moyen d’un modèle mathématique. Nous parlons alors d’une valeur NEDC « correlated » ou « 2.0 ». Notons que la réglementation européenne impose de mentionner les deux valeurs (WLTP et NEDC) sur le certificat de conformité d’un véhicule(CoC).

 

Il se peut que pour un modèle/type existant, la valeur NEDC « correlated » ou « 2.0 » soit plus élevée que l’ancienne valeur NEDC 1.0. Ce phénomène peut être dû au fait que le constructeur a décidé de réhomologuer un véhicule auquel il a apporté une ou plusieurs modifications, ou à l’impact des accessoires et équipements. Nous recommandons donc aux entreprises de tenir compte de ces changements au niveau de leur car-policy.

 

Source : Guido Savi

 

Afin de mieux comprendre encore toute ce processus, voici quelques infographies supplémentaires issues du site www.wltpfacts.eu

 

 

Source : www.wltpfacts.eu

 

See more posts