C’est pourquoi nous sommes contraints d’augmenter nos tarifs. En effet, d’une part, nos recettes ont baissé suite au rallongement de la périodicité du contrôle technique et, d’autre part, nos frais de fonctionnement ont augmenté de manière significative au fil des années, sans avoir été répercuté sur les tarifs. Endéans 20 ans, ceci ne constitue que la sixième adaptation tarifaire, en précisant que les augmentations précédentes étaient de moindre importance.

 

A cela s’ajoute que la SNCT attache une importance primordiale à l’amélioration de la qualité de son service aux clients, tant professionnels que privés, et qu’elle entend continuer à attacher la même importance à la réalisation de ses projets visant toujours la satisfaction de sa clientèle.

 

Notre société vient ainsi d’investir dans un nouvel environnement informatique avec par exemple un système de rendez-vous plus adapté qui fonctionnera à partir du 18 février prochain pour nos clients professionnels et à partir du 4 mars pour nos clients privés.

 

Les nouveaux tarifs sont basés sur le calcul des coûts de revient par type de véhicule et par type de contrôle technique (périodique ou rejeté).

A noter enfin que malgré cette hausse, nos nouveaux tarifs restent toujours inférieurs aux prix proposés par la concurrence à Luxembourg et à ceux pratiqués dans la Grande Région.

 

Communiqué de presse de la SNCT