En Allemagne, les « Yellow Angel » ou les Awards de la voiture préférée des Allemands ont tout bonnement été restitués par les lauréats.

Ces Awards sont attribués aux constructeurs par l’ADAC. Mais voilà, moins d’un mois après les révélations de trucage des votes dans le classement, les gagnants ont préféré ne pas s’associer à cette malversation. Ainsi, les constructeurs Daimler, Volkswagen et BMW ont décidé de réagir. Cette année, c’est la Golf 7 de Volkswagen qui avait remporté le 1er prix. On peut lire sur le site internet allemand dw.de que Mercedes-Benz (Daimler) s’apprêterait à rendre l’ensemble des « Yellow Angel » reçus par l’ADAC depuis plusieurs années.

Après qu’un audit avait permis de mettre en lumière cette malversation, le Président de l’Automobile Club Allemand, Peter Meyer, a décidé de remettre sa démission. Dans le cadre de la remise de ces prix, il a été prouvé que l’ordre de plusieurs places au classement avait été manipulé. Notons également que le Directeur de la communication de l’ADAC, Michael Ramstetter, avait déjà donné sa démission en janvier dernier suite à la découverte de cette information.

Nous retiendrons la nécessité de sérieux d’honnêteté et de transparence dans la remise de ce type d’Awards afin de faire de ces opérations une réelle mise en valeur des plus méritants.