Selon l’Agence Reuters dans son dernier communiqué, l’entreprise National Electric Vehicule Sweden (NEVS) a temporairement arrêté les lignes de production de la marque et ce, en raison d’un manque de liquidité.

Le repreneur de la marque suédoise, alors en faillite en 2011, a avoué ne pas disposer de suffisamment de fonds pour éponger la dette. NEVS a donc fait stopper la production qui était de 6 véhicules par jour à l’usine suédoise de Trollhättan.

Une sensation de déjà vu mais attendons la suite des événements.