Alors que nous pensions clôturée la saga VW/Scania, un actionnaire minoritaire a accepté de faire prendre une autre tournure aux événements.

Presqu’à la fin de l’OPA de Volkswagen, Alecta, un fond de pension suédois détenant 2,04% de Scania a subitement décidé de vendre ses parts. Ce n’est donc pas moins de 6,5 milliards d’euros que Volkswagen a déboursé pour acquérir ce spécialiste du poids lourd et des bus. Une stratégie peu anodine puisque celle-ci permettra au groupe Volkswagen de concurrencer les marques telles que Daimler et Volvo. Notons que Volkswagen détenait déjà MAN.

Dans le cadre de cette opération, ce n’est pas moins de 650 millions d’euros d’économies qui devraient être réalisées.