Ce mardi 27 mai, Google a dévoilé son projet « Self-Driving Cars » : la voiture se conduisant toute seule.

Sur le plan esthétique, c’est une micro-citadine aux lignes presque simplistes rappelant le concept car Toyota Pod élaboré par le constructeur japonais au début des années 2000.
La garantie d’autonomie est générée par un système installé sur le toit du véhicule comme les modèles Toyota et Lexus RX déjà utilisés par l’entreprise Google. Cette voiture biplace sans volant est propulsée par un moteur électrique permettant d’atteindre la vitesse de 42 à 45 km/h.

Dès l’autorisation de la libre circulation des véhicules autonomes prévue en septembre prochain dans l’Etat de Californie, Google souhaite produite et mettre en circulation une centaine de véhicules.