L’élégante Opel ADAM ROCKS est prête à rouler. Après l’avoir présentée en première mondiale au dernier Salon de l’Automobile de Genève, Opel va ouvrir dans quelques semaines le carnet de commandes de sa nouvelle jolie mini. Dès la mi-octobre, les premiers mini crossover trois portes de moins de quatre mètres apporteront de la couleur dans les rues européennes. Car l’ADAM ROCKS ne manque pas de charme, et change la donne dans de nombreux domaines. Elle inaugure le tout nouveau moteur turbo essence 1,0 litre ECOTEC Direct Injection d’Opel. Ce bloc compact – disponible soit en version de 66 kW/90 ch soit en 85 kW/115 ch – révolutionne l’abord des moteurs à trois cylindres sur le plan du bruit et des vibrations, mais aussi de l’agrément. Sans oublier l’attrait incomparable du design offert par ce véhicule branché, arborant un original toit en toile Swing Top – et, bien sûr, le tant recherché système multimédia IntelliLink. L’ADAM ROCKS dispose en conséquence de tout ce que peut offrir un système électronique embarqué moderne avec navigation, ainsi que de ressources très complètes en matière de connectivité.

Toute cette technologie doit fonctionner parfaitement, au premier jour et durant toute la vie du véhicule. Pour cette raison, l’ADAM ROCKS – comme tous les autres modèles Opel – doit se soumettre à un test très exigeant au centre CEM d’Opel, à Rüsselsheim.

Les trois lettres CEM sont l’abréviation de comptabilité électromagnétique, et les ingénieurs Opel travaillant dans les laboratoires CEM du constructeur sont impliqués dans la totalité du programme de développement du véhicule, jusqu’à la production en série. A chaque étape du processus, ils s’assurent qu’il n’y a pas d’interférences entre les différents systèmes électroniques. Autrefois, cela consistait la plupart du temps à supprimer simplement les parasites que l’on entendait sur la radio, et qui étaient causés par la dynamo de la voiture, le système d’allumage, le moteur d’essuie-glace ou des accessoires de cette nature. Aujourd’hui, la tâche est beaucoup plus ardue. Car l’ADAM ROCKS – tout comme le reste de la famille ADAM – offre une très vaste panoplie de fonctions électroniques sophistiquées. On trouve par exemple des systèmes de sécurité, tels que l’ESP ou le répartiteur électronique de force de freinage, mais aussi le système d’aide au stationnement Park Pilot, le système audio ou évidemment, le système multimédia. Ce dernier dispose de vastes possibilités connectées grâce à l’IntelliLink, ce qui implique que des données soient téléchargées en permanence à destination du système de navigation. Il faut donc absolument éviter au maximum les interférences. Les systèmes électroniques sont pour cela totalement isolés des influences externes. L’ADAM ROCKS prouve que c’est également possible sur une voiture munie d’un toit en toile comme l’original Swing Top, de manière aussi efficace que dans une berline à pavillon fixe.

A cause de cette particularité, l’ADAM ROCKS a eu un dernier rendez-vous au centre CEM. Ce qui ressemble à première vue à une boîte à œufs géante s’avère en fait être un prodige d’absorption des rayonnements. Dans des chambres spécialement équipées du centre, qui répondent aux normes ISO 17025 édictées par le Comité allemand d’accréditation pour les laboratoires d’essais professionnels, les ingénieurs d’Opel testent la manière dont réagit l’électronique du véhicule soumis à des champs électromagnétiques. Le véhicule peut être soumis à des radiations émises par des câbles, au sein du faisceau électrique ou par un émetteur, et être arrosé par toutes les gammes de fréquences imaginables. Les étranges absorbeurs sur les murs sont conçus pour « aspirer » les ondes émises afin qu’elles ne soient pas renvoyées au hasard dans la chambre. De cette façon, les ingénieurs recueillent des mesures non polluées, qui peuvent être utilisables. Ce n’est que lorsque tous les systèmes du véhicule sont totalement immunisés contre les interférences issues de sources de rayonnement électromagnétique externes qu’une Opel reçoit le feu vert du centre CEM. Pour la nouvelle ADAM ROCKS et ses systèmes électroniques, l’examen a été réussi haut la main. Rien n’empêche de profiter d’un système multimédia sans parasite ni interférences dans le nouveau mini crossover lifestyle d’Opel.