Opel est au beau milieu de la plus importante offensive produit de son histoire : sur la période allant de 2014 à 2018, 17 nouveaux moteurs seront lancés. Un des moteurs les plus remarquables de cette offensive est le bloc trois-cylindres ultra-moderne de 1,0 litre avec suralimentation, particulièrement policé : il affiche un fonctionnement propre, souple et silencieux. Ce moteur à injection directe est inauguré par les Opel ADAM et ADAM ROCKS, accouplé à une boîte manuelle six vitesses de conception nouvelle. Il change la donne sur le plan du confort offert par un moteur trois cylindres. Non seulement économique et respectueux de l’environnement, il offre aussi un fonctionnement onctueux, avec des qualités de silence et une absence de vibrations que pourraient lui envier bien des quatre-cylindres.

Cette motorisation ultracompacte est déclinée en deux puissances, 66 kW/90 ch ou 85 kW/115 ch. Les deux offrent beaucoup de couple dès les plus bas régimes, puisque 170 Nm sont déjà présents à partir de seulement 1.800 tr/mn et le restent sur une large plage de régime. Ce qui permet à ces motorisations d’offrir de meilleures reprises en bas du compte-tours que des moteurs de cylindrée plus forte et de puissance similaire, tout en présentant des consommations et des émissions de CO2 beaucoup plus faibles.

Comparé au bloc atmosphérique 1,4 litre Opel actuel (74 kW/100 ch), le nouveau 1.0 ECOTEC Direct Injection Turbo de l’ADAM affiche des performances sensiblement meilleures. Particulièrement lors des reprises de 80 à 120 km/h, plage de vitesses particulièrement importante lors des dépassements, le turbo permet de disposer de beaucoup de puissance à bas régime. En version 90 ch, le 1.0 turbo permet de réaliser ce passage en 13,2 secondes, tandis que la version 115 ch se contente de seulement 10,9 secondes.

Malgré sa fougue, le 1.0 ECOTEC Direct Injection Turbo ne consomme que 4,2 litres (90 ch) ou 4,9 litres (115 ch) aux 100 km en cycle mixte. Le système de récupération de l’énergie de freinage et le montage de pneus à faible résistance au roulement (15 et 16 pouces sur l’ADAM) apportent leur contribution à la sobriété générale. Ce nouveau bloc trois cylindres est déjà conforme aux futures normes d’émission Euro 6.

Les performances du nouvel ADAM ROCKS équipé de ce bloc 1.0 turbo ne sont pas en reste par rapport à l’ADAM normale : la vitesse maximale est de 180 km/h (90 ch) ou de 196 km/h (115 ch), tandis que le passage de zéro à 100 km/h ne prend que respectivement 11,9 et 9,9 secondes. Malgré une garde au sol plus élevée de 15 mm et des passages de roue élargis, la consommation en cycle mixte de l’ADAM ROCKS se limite à un peu plus de 4,5 et 5,1 l/100 km – ce qui représente sur la version 115 ch une augmentation de seulement 4%.

Ce bloc exploite des technologies ultramodernes, comme l’injection directe à haute pression, un système de suralimentation ultra compact, une distribution à calage variable en continu et une construction légère en aluminium avec un collecteur d’échappement intégré à la culasse. De nombreuses mesures « d’ingénierie sonore » ont été prises pour parvenir à placer ce moteur en référence d’agrément : bloc-cylindres isolé acoustiquement, montage d’un arbre d’équilibrage dans le carter – une exclusivité sur un trois-cylindres – isolation structurelle du système d’injection et du vilebrequin, chaînes de distribution à dents inversées et caches moteur conçus pour atténuer les bruits.

Les tarifs du nouveau 1.0 ECOTEC Direct Injection Turbo démarrent à 14.735 euros au Grand-Duché de Luxembourg (prix catalogue recommandés) sur la version ADAM JAM 90 ch. Et pour bénéficier de 115 ch, l’ADAM réclame 475 euros de plus au Luxembourg. Le différentiel est exactement le même pour le nouvel ADAM ROCKS destiné aux amateurs d’aventures urbaines, au Grand-Duché de Luxembourg les tarifs démarrent à 17.445 euros (90 ch) ou 17.920 euros (115 ch). Ce dernier offre l’attrait de sa garde au sol plus élevée et de son look de baroudeur, mais se pare aussi en série d’un volant gainé de cuir, d’une climatisation, de jantes alu de 17 pouces, d’une radio-CD dotée de port USB et interface Bleutooth, sans oublier le toit électrique en toile Top Swing.