Au cours du premier trimestre 2014, BMW Group a enregistré une hausse de ses ventes, de son chiffre d’affaires et de son bénéfice par rapport à la même période de l’exercice précédent. L’entreprise a ainsi réussi à maintenir sa position de premier constructeur Premium au monde.

Le chiffre d’affaires du Groupe a augmenté de 3,9% pour atteindre 18,235 milliards d’euros (2013: 17,546 milliards) grâce à un niveau de ventes très solides. Malgré une hausse des investissements dans les nouvelles technologies, une concurrence accrue et des coûts de personnels plus élevés, le résultat EBIT du Groupe a progressé de 2,6% à 2,09 milliards (2013: 2,038 milliards). Le résultat avant impôts (EBT) a grimpé de 8,1% à 2,166 milliards (2013: 2,003 milliards), soit une rentabilité avant impôts de 11,9%. Le bénéfice net consolidé s’est inscrit en hausse de 11,4% à 1,462 milliard (2013: 1,312 milliard).

Le nombre total d’unités des marques BMW, MINI et Rolls-Royce livrées aux clients à travers le monde a progressé de 8,7%, atteignant un niveau record pour un premier trimestre de 487 024 unités (2013: 448 200). « BMW Group a fait un très bon début d’année avec un premier trimestre record en termes de volume des ventes et de résultat avant impôts. Avec une marge opérationnelle de 9,5% enregistrée par le segment automobile, nous maintenons notre position dans le haut de la fourchette fixée entre 8 et 10% » a déclaré Norbert Reithofer, Président du Directoire de BMW AG, ce mardi à Munich.

Segment automobile: le résultat avant impôt atteint 1.64 milliard

Durant le premier trimestre, la forte demande a eu un impact positif sur le chiffre d’affaires et les bénéfices du segment automobile. Le chiffre d’affaires du premier trimestre s’est inscrit en hausse de 4,1% pour atteindre 16,559 milliards d’euros (2013: 15,907 milliards). Malgré les facteurs mentionnés précédemment – l’augmentation des investissements dans les nouvelles technologies, la concurrence accrue et les coûts de personnels plus élevés -, le résultat EBIT a réussi à se maintenir exactement au même niveau que l’année précédente (1,580 milliard), soit une marge opérationnelle (EBIT) de 9,5%. Le résultat avant impôt du segment automobile a progressé de 8,4% pour atteindre 1,643 milliard (2013: 1,516 milliard), soit une rentabilité sur chiffre d’affaires de 9,9%.

De janvier à mars 2014, la marque BMW est restée en tête du secteur Premium et a, pour la première fois de son histoire, vendu plus de 400 000 véhicules au cours d’un premier trimestre. Les ventes mondiales ont augmenté de 12,3% à 428 259 unités (2013: 381 404 unités). Les BMW Séries 3, 5 et 6 ainsi que la X5 ont toutes confirmé leur position de leaders dans leurs secteurs respectifs. La demande pour la BMW i3 a continué à être élevée. Au premier trimestre 2014, 2022 véhicules électriques ont été vendus dans le monde, et ces chiffres devraient continuer à augmenter au cours des prochains mois avec une production en hausse. Après le lancement initial de la BMW i3 en Europe, le véhicule a été introduit en avril aux États-Unis, qui promet de devenir le plus grand marché mondial pour la BMW i3.
Conformément aux attentes, les ventes de MINI au premier trimestre ont baissé pour atteindre 57 868 unités (2013: 66 154; -12,5%), en raison du changement du modèle de base de la marque – la nouvelle MINI Hatch – dont les livraisons ont démarré en mars.

Rolls-Royce est restée chef de file dans le segment de marché ultra-luxe. Après avoir réalisé un nouveau record de ventes pour la quatrième année consécutive, la croissance s’est poursuivie au premier trimestre 2014 avec un total de 897 Rolls-Royce vendues dans le monde (2013 : 642 unités ; +39,7%). Au premier trimestre, BMW Group a enregistré une hausse de ses ventes dans toutes les principales régions du monde. Malgré une conjoncture économique difficile sur de nombreux marchés, les ventes en Europe ont augmenté de 3,4% au premier trimestre, atteignant 214 210 unités (2013: 207 243). En Asie, BMW Group a vendu 158 582 automobiles (2013: 130 219) soit un bond de 21,8%. La Chine continentale représentait 108 143 livraisons, en hausse de 25,4 % (2013 : 86 224). Les ventes sur le premier trimestre dans la région Amériques ont progressé de 3,5 % pour atteindre 99 840 unités (2013 : 96 488 unités) dont 81 248 unités vendues aux Etats-Unis (2013 : 79 117 ; + 2,7%).

Hausse des effectifs

Au 31 mars 2014, les effectifs de BMW Group étaient en hausse de 4,6% par rapport à l’an dernier. L’entreprise compte un effectif total de 111 378 employés (31 mars 2013 : 106 470). Cette augmentation est due au besoin accru d’embaucher de nouveaux ingénieurs et ouvriers qualifiés pour répondre, d’une part, à la progression constante de la demande et, d’autre part, pour poursuivre les innovations et développer de nouvelles technologies.

Des objectifs confirmés pour l’exercice 2014

En raison de ses solides performances au premier trimestre, BMW Group réitère ses objectifs pour 2014. Malgré un environnement économique international difficile, le Groupe prévoit un nouveau record du volume des ventes (2013 :1 963 798 unités) ainsi que du résultat avant impôts (2013 : 7,913 milliards d’euros).

« Nous sommes en bonne voie pour arriver à une nouvelle hausse des ventes sur l’année en cours, qui nous permettra d’atteindre un nouveau record et de dépasser le palier des deux millions de véhicules », a confirmé Norbert Reithofer.

Cette hausse prévue des ventes devrait se traduire par une augmentation du résultat avant impôts du Groupe. « Nous prévoyons un nouveau résultat avant impôts record, qui devrait être significativement plus élevé que celui de l’an dernier » a expliqué Norbert Reithofer. La vitesse de la hausse des profits dépendra cependant du coût élevé des investissements pour les nouvelles technologies, de la concurrence accrue et de l’augmentation du coût du personnel.

Le chiffre d’affaires du segment automobile devrait augmenter sensiblement en 2014 en raison d’une forte demande prévue pour les véhicules des marques BMW, MINI et Rolls-Royce. Cette progression pourrait cependant être quelque peu limitée par des facteurs liés aux variations du taux de change. Le Groupe garde pour le segment automobile un objectif de marge opérationnelle située dans une fourchette de 8 à 10% (2013 : 9,4%). BMW Group continuera en même temps à investir des sommes importantes dans les nouvelles technologies afin de confirmer sa position de leader dans l’innovation et le secteur Premium.

Le Groupe devrait également bénéficier du lancement de 16 nouveaux modèles ou révisions de modèles prévu dans le cours de l’année, avec le lancement de la Série 4 Gran Coupé et de la voiture de sport hybride BMW i8 en juin, ou encore le lancement de la BMW X4 en juillet. La BMW Série 2 Active Tourer sera lancée au cours du dernier trimestre.
Le chiffre d’affaires du segment Motocycles devrait continuer à afficher de solides performances sur l’ensemble de l’année. Malgré un environnement économique international difficile sur le marché des motocycles, le Groupe prévoit une légère hausse des ventes par rapport à l’année précédente (2013 :115 215 unités). L’activité Services Financiers devrait également rester sur la voie de la croissance. En raison de placements connexes, le taux de rentabilité des capitaux devrait enregistrer une légère baisse par rapport à l’exercice précédent (2013 : 20,2%) mais devrait dépasser le minimum requis de 18%. Les prévisions du Groupe pour l’année en cours sont basées sur l’hypothèse d’un climat politique et économique stable en 2014.