3 nouvelles stations seront donc révélées au public: Stäreplaz, Theater et Faïencerie, et le service sera entièrement gratuit du 27 juillet au 16 septembre 2018, date correspondant à la mise en service du pôle d’échange Place de l’Etoile.

 

Le nouveau tronçon est également soumis à de nouvelles normes, étant donné que l’alimentation des rames sur cette partie se fera par batteries et non pas par des câbles suspendus au dessus des voies. François Bausch, ministre du Développement durable et des Infrastructures, se réjouit de ce changement. Il s’agirait en effet d’un choix plus esthétique pour la capitale, mais aussi d’un signe de puissance technologique, puisque la stratégie de recharge des batteries adoptée n’est pas encore très répandue en Europe.

 

Celle-ci ne devrait d’ailleurs pas trop influencer la fluidité du traffic, puisque selon Antonio Campos, le directeur de zone de la multinationale espagnole CAF qui s’occupe des rames luxembourgeoises, la recharge effectuée ne prendrait que 20 secondes. Il précise également que les batteries permettent à un tram plein de se déplacer sur quatre kilomètres à pleine charge. 

 

Le tram circulera cependant au ralenti entre les arrêts Theater et Faïencerie et ne circulera que sur une seule voie dans l’Allée Scheffer du 23 août au 11 septembre 2018, en raison de la présence de la Schueberfouer, grande fête foraine annuelle se déroulant à Luxembourg.

 

Afin d’assurer le bon fonctionnement du système, des essais ont été conduits pendant trois semaines à partir de fin mai, et 10 nouveaux conducteurs sont en cours de formation selon André Von der Marck, le directeur général de Luxtram.

 

Le projet ne s’arrête pas là pour Luxtram, puisqu’un nouveau tronçon est déjà prévu pour le second semestre 2020, reliant cette fois la Place de l’Etoile à la gare centrale.