Encourager l’emploi, soutenir les entreprises dans les secteurs les plus touchés et promouvoir une relance économique durable: telles sont les trois priorités de ce paquet dénommé “Neistart Lëtzebuerg” et qui mise sur une reprise durable et solidaire de l’économie luxembourgeoise.

Les 23 nouvelles mesures proposées dans le cadre du paquet contribueront à maintenir l’emploi, à entamer la relance dans les secteurs les plus touchés par la crise à l’aide de la création d’un nouveau fonds de relance et de solidarité pour entreprises ainsi que d’une nouvelle aide de redémarrage pour le commerce de détail, à soutenir le tourisme national et à accélérer la transition vers une économie plus durable.

Tout au long des prochains mois, ces mesures accompagneront les entreprises et les salariés vers une normalité économique post-COVID-19 et prendront progressivement le relais des mesures du paquet de stabilisation de l’économie, élaboré par le gouvernement pour soutenir l’économie face aux conséquences immédiates de la pandémie.

Une relance post-corona durable

À côté des mesures financières et fiscales immédiates, à court terme pour les différents secteurs de notre économie, il est important de profiter de la relance pour accélérer la transition économique vers la durabilité écologique. Le gouvernement a déclaré sa volonté de garder les investissements à un niveau élevé pour l’année en cours et qu’ils progresseraient même de 6,3% par rapport à l’année 2020.

Au cours des prochains mois, le gouvernement discutera d’agencements probables du programme d’investissements afin d’accélérer la création d’infrastructures permettant le développement durable.

Enfin, toute une panoplie de mesures du paquet annoncé aujourd’hui vise à accélérer la transition écologique de l’économie et de soutenir davantage la mobilité douce, l’efficacité énergétique et la consommation responsable. Les mesures encourageront plus spécifiquement la rénovation énergétique durable de logements, la transition vers la mobilité douce et durable et l’investissement dans les énergies renouvelables.

En vue de favoriser la mobilité douce, les primes d’achat pour les vélos et pedelecs ainsi que pour les quadricycles, motocycles et cyclomoteurs électriques seront augmentées de 100% pour tous les achats du 11 mai jusqu’à la fin du 1er trimestre 2021 (plafonnés à 600 respectivement à 1.000 euros). Les primes d’achat pour les voitures et camionnettes électriques seront augmentées à hauteur de 60% de 5.000 à 8.000 euros pour la même période.

L’augmentation des différentes primes et subventions sera d’application temporaire jusqu’au 31 mars 2021, notamment dans une optique de stimuler la demande à court terme et ainsi faire bénéficier les secteurs concernés (installateurs, garages, commerces, …) de la relance économique.

Par ailleurs, un programme de subventionnement de bornes de charge électrique privées, complémentaires au réseau Chargy et orienté vers les utilisateurs souhaitant recharger leur véhicule à domicile, est en train d’être développé.

Communiqué par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire / ministère de la Mobilité et des Travaux publics / ministère des Finances