Tableau MFS

JLV : Comment régissez-vous votre parc automobile ?

MFS : Nous disposons d’une Car Policy sous forme d’une « charte intérieure » que nous faisons signer à nos conducteurs dès la mise à disposition d’un véhicule d’entreprise. Ce document permet à chacun, employeur ou employé de définir les éléments d’une bonne mise à disposition mais également d’une bonne utilisation du véhicule.

JLV : La mobilité alternative est-elle au programme du développement de votre parc ?

MFS : L’offre du marché ne répondant pas vraiment ou pas encore à notre demande, nous avons décidé de nous focaliser sur le respect de l’environnement tout en utilisant des véhicules équipés du traditionnel moteur à explosion. Le respect de l’environnement est un sujet on ne peut plus important pour notre enseigne. Nous avons donc décidé de limiter volontairement le choix des véhicules en fonction de leur taux d’émission de CO2. Le procédé est simple, en-dessous de 100gr de CO2 par kilomètre, nous octroyons un « bonus » au conducteur et si ce critère dépasse une limite préalablement fixée, nous pénalisons l’utilisateur par un système de « malus ». Je souhaite préciser qu’une limite à ne pas dépasser a également été définie.

JLV : Quid de l’assurance dans le contrat de votre loueur ?

MFS : Evidemment, en notre qualité de professionnel du secteur, nous assurons nous-même cette composante. En effet, nous demandons toujours à nos partenaires loueurs d’enlever à la fois l’assurance, mais également la couverture « assistance et véhicule de remplacement » de l’offre. Ceci dit, je vous rassure, nous travaillons sur la communication vis-à-vis de nos conducteurs afin de les sensibiliser quant à la sécurité. Nous le faisons à l’égard de nos clients, il n’y a pas de raison de ne pas le faire également en interne. Les campagnes AXA profitent également à nos utilisateurs. Ainsi, je citerai en exemple la sensibilisation aux pneus hiver.

JLV : Quelles sont les problématiques que peut rencontrer un responsable de parc automobile d’entreprise ?

MFS : Côté opérationnel, nous avons une excellente collaboration avec nos partenaires loueurs. Par contre, là où nous éprouvons plus de difficultés, c’est dans la limite d’élaboration d’offres, que ce soit des garages ou des loueurs. Le fait d’accorder un budget fixé à nos conducteurs les pousse à revoir leurs offres à plusieurs reprises afin de garantir le meilleur rapport entre le choix du véhicule, ses options et le budget défini. Je souhaite préciser que parallèlement à cela, nous avons de bons conducteurs respectueux des valeurs de notre enseigne.

JLV : L’avenir de votre parc ?
MFS : Nous devons suivre l’évolution de notre entreprise. Ainsi, notre parc augmente en moyenne de 3 à 4 véhicules par an.