Nissan Leaf e+

Pas vraiment de nouveau modèle de production pour Nissan à Genève, mais bien l’annonce que le e-Power range extender sera disponible en Europe dès 2022. Le constructeur japonais ne veut pas encore dévoiler sur quels modèles il sera présent, mais il y a fort à parier que le prochain Qashqai est en bonne place sur la liste. Entre-temps, la full électrique Nissan Leaf est bien disponible avec une batterie 62 kWh qui déploie 217 ch de puissance couplé à un moteur électrique pour une autonomie WLTP de 385 kilomètres.

Toyota Camry Hybrid

Outre la RAV4 et la Corolla, la Camry se dévoilait sous son meilleur jour. Et elle le fait dans la plus pure tradition de Toyota, avec un moteur full hybride essence, qui annonce une consommation moyenne de 4,3 à 4,6 litres malgré ses 218 ch de puissance. Selon le nouveau test d’émission et consommation WLTP, cela correspond à un taux de CO2 de 99,5 à 106 g/km, ce qui est très bas au vu de son moteur essence très peu fleet de 2,5 litres.

Audi Q4 E-Tron

Le Q4 E-Tron n’est pas encore totalement finalisé, mais Audi espère bien que ce sera le cas pour l’an prochain. D’ici-là, il ne sera pas le second, mais bien le 5e modèle EV d’Audi – après l’e-tron, l’e-tron Sportback, une Q2 électrique pour le marché chinois et la sportive e-tron GT. On attend une batterie de 82 kWh qui offrir ‘plus de 450 km d’autonomie’. Entre-temps, les Q5, A6, A7 et A8 reçoivent une version plug-in hybride avec 40 kilomètres d’autonomie.

BMW X3 xDrive30e

Si Audi est en train d’électrifier sa gamme, alors BMW n’a pas attendu pour faire de même. Preuve s’il en faut, la 225xe Active Tourer, la 330e sedan, la 530e sedan, la X5 xDrive 45e et la 745e qui reçoivent toutes une nouvelle génération de technologie plug-in hybride. Mais la nouveauté la plus importante est sans conteste que la nouvelle X3 xDvrice30e reçoit aussi dorénavant une option de recharge, qui lui permet de parcourir jusqu’à 50 km en mode électrique, combiné à un taux de CO2 de 56 g/km.

Peugeot e-208

Peugeot e-208

Chez Peugeot, on va de l’avant. Après un long moment sans avoir sorti aucune forme d’électrification, la nouvelle 208 arrive en tant qu’EV avec 136 ch et une autonomie de 340 kilomètres pour une batterie de 50 kWh. A côté de cela, les modèles fleet les plus populaires suivent le pas de l’électrique: le 3008 et la 508 (SW) d’une version hybride, avec une puissance de tout de même 300 ch

Mazda CX-30

Mazda s’est un peu mis dans la panade avec ses propres nomenclatures. Le CX-3 aurait dû s’appeler CX-2 alors que le nouveau CX-30 est en réalité un CX-4. Mais ce nom existe malheureusement déjà en Chine. Ainsi, le nouveau crossover japonais du segment C est devenu un CX-30, équipé de moteurs hybrides légers à essence et au diesel, et du moteur à essence révolutionnaire SkyActiv-X à allumage par compression.

Skoda Kamiq

La soeur tchèque de VW a peut-être un peu de retard en ce qui concerne l’électrification, mais elle a en tout cas le mérite de faire d’excellentes voitures. Ce nouveau 3e petit SUV de sa gamme ne déroge pas à cette règle. On pourrait même l’appeler la Golf des crossover compacts car les Tchèques ont cette habitude de faire tous leurs modèles un peu plus grands que les versions allemandes. Une motorisation CNG est aussi au programme.

Mercedes CLA

Encore une nouveauté qui ne connaîtra pas de version électrique, la Mercedes CLA. Encore plus étonnant: à son lancement, cette seconde génération de la Classe A Shooting Brake n’est disponible qu’avec un moteur essence 250 de 225 ch et une boite automatique à 7 rapports. D’autres motorisations suivront plus tard. En attendant, on peut profiter de son comportement routier aiguisé et de son coffre très pratique, avec une ouverture élargie qui peut contenir jusqu’à 505 litres de bagages.

Kia Niro

Après le lancement réussi de la e-Niro, la version hatchback de la Niro reçoit encore des versions hybride et plug-in hybride. La première dispose d’une batterie de 1,56 kWh, tandis que la seconde propose une batterie de 8,9 kWh. Avec le moteur atmosphérique 1.6 essence, cela donne un taux d’émissions de 99,8 g/km pour l’hybride et de 31,3 g/km pour la plug-in. Cette dernière affiche une autonomie électrique de 49 km.

Polestar 2

A Genève, toute l’attention était portée sur la Polestar 2, la future concurrente de la Tesla Model 3. Celle-ci arrivera sur le marché en 2020 avec une puissance de 409 ch et 600 Nm, ce qui lui permet, grâce à sa batteirie de 78 kWh d’afficher une autonomie de 500 km. Le prix annoncé est entre 39.9990 euros pour une version non-encore connue à jusqu’à 59.900 euros pour la version haut de gamme. Un pack Performance figurera dans la liste des options.