Pouvez-vous me décrire votre parc automobile ?

Travaillant au sein de l’équipe RH Finance & Corporate Functions, je gère l’ensemble du parc de véhicules de fonction (hors utilitaires) pour les différentes sociétés du Groupe ArcelorMittal au Luxembourg. Le nombre de véhicules au sein de la flotte varie entre 150 et 160 véhicules et se compose principalement des marques premium à savoir BMW, Audi et Mercedes-Benz. Les modèles phares sont, entre autre, la BMW Série 5, l’Audi A6 ainsi que l’Audi A5 et, pour finir, la Mercedes Classe E. On note également la présence de nombreuses autres marques telles que Volvo, Peugeot, Renault, Citroën, Ford, Opel et VW.

Avez-vous une méthode d’acquisition particulière ?

Nous ne travaillons qu’en leasing opérationnel avec nos deux partenaires qui sont ALD Automotive et Arval Luxembourg. Nos contrats incluent une provision carburant, un quota de pneus, une assurance multi risques, les entretiens et les réparations, un véhicule de remplacement en cas de panne, une assistance Europe.

Votre entreprise a-t-elle mise en place une Car Policy à l’attention de vos conducteurs ?

La première Car Policy d’ArcelorMittal Luxembourg a été publiée en 2006. En 2011, nous avons revue l’ensemble de la Car Policy en vigueur et ce, pour deux raisons : la 1ère étant une meilleure maîtrise des coûts, la 2nd étant de se rapprocher au mieux des réalités du marché. Pour l’élaboration de cette nouvelle politique, nous avons du tenir compte de paramètres externes tels que l’augmentation des prix d’achat des véhicules, la hausse du prix du carburant ou encore l’existence de nouvelles taxes. Nous avons également du revoir nos paramètres contractuels. En effet, en 2006, le kilométrage annuel moyen était de 25 000 km. En 2011 et suite à de nombreux calculs, nous avons constaté une augmentation significative du nombre de km parcourus annuellement. Nous sommes donc passés d’une moyenne de 25 000 km/an à 35 000 km/an. Nous pouvons expliquer ce changement par une plus grande internationalisation de la population au sein d’ArcelorMittal Luxembourg et d’une évolution des habitudes en matière de mobilité. Nous travaillons actuellement sur une nouvelle Car Policy qui, je l’espère, sera mise en place courant 2014.

Qui peut prétendre à un véhicule de fonction ?

Chez ArcelorMittal Luxembourg, nous avons une flotte statutaire. Les véhicules sont donc attribués en fonction du niveau hiérarchique et ce, à partir du titre de General Manager. Nous avons élargi l’attribution des véhicules de fonction aux managers (et below Managers) ainsi qu’aux commerciaux pour deux raisons :

  • Le collaborateur est amené à se déplacer fréquemment dans le cadre de ses fonctions et qu’il devient, à ce moment là, plus intéressant financièrement de lui attribuer un véhicule de fonction.
  • Si le véhicule de fonction fait partie du package salarial du collaborateur. Nous fonctionnons chez ArcelorMittal sur le principe du User-Chooser. Le collaborateur est donc libre de choisir son véhicule selon ses propres souhaits, moyennant le respect de quelques critères non-négociables. Pour citer quelques exemples, nous proposons une liste de marques « autorisées » parmi lesquelles le collaborateur devra faire son choix et nous excluons tous les véhicules du type coupé sport deux places ou cabriolet.

Nous avons mis en place récemment un nouveau critère de sélection dans le choix des véhicules : ceux-ci doivent contenir un taux minimum d’acier ArcelorMittal.

Des évolutions du parc sont-elles prévues ?

Récemment nous avons passé notre première commande pour un véhicule hybrid (une BMW série 3) ce qui présage une orientation vers une diversification des moteurs (la flotte n’étant composée que jusqu’à présent de véhicules à moteur diesel). A partir du moment où ce type de véhicule convient au collaborateur, répond à ses besoins, ne coûte pas plus cher à l’usage qu’un véhicule ordinaire et respecte l’environnement, nous ne voyons aucune raison de refuser ce genre de demande.