Dès 2021, les constructeurs automobiles doivent collecter les données réelles de consommation des véhicules et les transmettre à la Commission européenne en avril de l’année suivante. 

Cette mesure, prévue par le nouveau cycle de test WLTP, a pour objectif de comparer les valeurs homologuées avec les données réelles de conduite. Ce dispositif enregistre la consommation de carburant ou d’électricité totale depuis la date de fabrication du véhicule, la vitesse de déplacement, la distance parcourue et pour les plug-in hybrides, la distance parcourue et la consommation en mode électrique et thermique. 

Le concessionnaire est tenu d’informer le propriétaire du véhicule de la collecte des données et d’offrir une possibilité d’opt-out (refus de transmettre ces données). 

Les données sont collectées automatiquement par la technologie Over-The-Air (transfert des données à distance), soit par le concessionnaire lors de l’entretien du véhicule via le système de diagnostic ou lors du passage du véhicule au contrôle technique.