Cette étude annuelle révèle que les données sont au centre des préoccupations des conducteurs, plus de la moitié des répondants s’inquiétant de savoir quelles sont les données recueillies sur leur voiture et par qui.

Au Luxembourg, deux tiers des participants à l’étude (63%) s’inquiètent de savoir si leurs données à caractère personnel restent dans leur voiture après leur restitution ou leur revente. La moitié d’entre eux s’inquiètent de savoir qui détient les données recueillies sur leur véhicule (55%) et si leurs données sont communiquées à des tiers (54%). Enfin, c’est au Luxembourg et au Portugal, avec 8 conducteurs sur 10, que les personnes sont les plus disposées à partager leurs données de conduite pour réduire les embouteillages et la durée des trajets.

Voici les principales conclusions qui émergent de l’édition Données automobiles et vie privée de Mobility Monitor :

  • Les données automobiles sont au centre des préoccupations de nombreux participants à l’étude, la majorité d’entre eux (53 %) s’inquiétant de savoir qui détient les données recueillies sur leur véhicule. Par ailleurs, 52 % s’inquiètent de savoir si leurs données à caractère personnel restent dans leur voiture après leur restitution ou leur revente, et 49 % s’inquiètent de savoir si leurs données sont communiquées à des tiers.
  • Dans leur grande majorité, les répondants sont disposés à partager leurs données (de manière anonyme) s’ils peuvent en tirer un avantage en matière d’expérience de conduite. Ce serait d’autant plus vrai si le fait de partager ces données réduisait les embouteillages et la durée des trajets (70 % des répondants seraient prêts à les partager), réduisait les coûts de carburant et de maintenance (70 %), diminuait les émissions rejetées par les véhicules

(68 %) ou améliorait les performances des voitures (66 %).

  • L’anonymat est une exigence essentielle pour que les conducteurs acceptent de communiquer leurs données. Dans tous les cas ci-dessus, près de la moitié des répondants ne seraient prêts à partager les données relatives à leur voiture que si leur anonymat était respecté.

L’étude Mobility Monitor est une enquête internationale menée auprès de plus de 4000 conducteurs dans 16 pays différents et consacrée aux difficultés majeures que rencontrent les conducteurs et l’industrie automobile.

Tex Gunning, CEO de LeasePlan, explique :

“Les données automobiles permettent de rendre la conduite plus sûre et plus durable, mais ces données doivent être collectées avec le consentement éclairé des conducteurs. Il faut donc que l’industrie automobile passe la vitesse supérieure et permette plus facilement aux conducteurs de comprendre quelles sont les données recueillies et à quelles fins. Les conducteurs ont également besoin d’une possibilité de renonciation qui soit simple : s’ils veulent supprimer leurs données à caractère personnel, ils doivent pouvoir le faire. À notre avis, nous ne pourrons avoir la certitude que tout le monde partage les avantages de la révolution de la voiture intelligente que si nous créons un ‘serveur neutre’ de données automobiles. Ce serveur permettrait de compiler les données automobiles de manière anonyme et les conducteurs auraient une maîtrise nettement plus grande des données partagées, ce qui empêcherait qu’une seule société ait le monopole des données.”

L’édition Données automobiles et vie privée de l’étude Mobility Monitor de cette année peut être téléchargée ici : https://www.leaseplan.com/corporate/news-and-media/newsroom

Communiqué de presse de LeasePlan Luxembourg