Ultimate Ads Manager

2018, une année record pour les ventes de carburants au Grand-Duché ?

Romain Hoffmann, Administrateur Délégué d’Aral Luxembourg SA nous parle de la situation actuelle concernant les prix du carburant.

Link2fleet : “Avec la situation des prix du carburant en France et en Belgique, avez-vous ressenti une nette différence aux pompes frontalières ? Avez-vous des chiffres ?”

Romain Hoffmann : “Depuis 2017, on constate une augmentation des ventes au Luxembourg, après des années de recul.  Un phénomène qui s’explique avec l’augmentation assez conséquente du prix du pétrole brut et une situation économique très positive dans toute l’Union Européenne et particulièrement au Luxembourg avec la hausse des frontaliers. En 2017, le Luxembourg a connu une progression des ventes de carburants de 3,6 % par rapport à 2016. Le niveau de vente en 2017 se situe tout de même encore à plus de 12 % en-dessous de celui de 2005, année record pour le Luxembourg. En 2018 nous constatons une augmentation légèrement supérieure à la tendance de 2017.”

 

Link2fleet : “Comment voyez-vous l’évolution des prix du carburant dans les mois à venir au Grand-Duché ?”

Romain Hoffmann : “Les prix de vente dépendent surtout de l’évolution du prix du pétrole brut et du cours de change de l’euro par rapport au dollar. Ces 2 grandeurs sont imprévisibles.”

 

Link2fleet : “Est-ce que vous pensez que dans les mois à venir, le diesel sera plus cher que l’essence comme c’est déjà le cas dans d’autres pays ?” 

Romain Hoffmann :  “Au Luxembourg, il n’y a pas d’indicateur qui nous amène à penser que le prix du diesel rattrape celui de l’essence.”

 

Link2fleet : “Est-ce que vous remarquez ces derniers temps au niveau des voitures un basculement du diesel vers l’essence ?”

Romain Hoffmann :  “Au Luxembourg les statistiques des voitures nouvellement immatriculées montrent depuis quelques mois une majorité de voitures à moteur essence.”

 

Link2fleet : “Comment vous positionnez-vous par rapport aux voitures électriques ? Prévoyez-vous d’installer des bornes ? Avez-vous des chiffres ?”

Romain Hoffmann : “Nous analysons constamment les différentes alternatives de carburant qui sont en discussion. Au niveau des voitures électriques, nous estimons actuellement que la station-service n’est pas un lieu idéal pour le ravitaillement en électricité, vu que la durée est trop importante. Mais la technologie avance vite et la situation pourrait changer dans le futur si la demande devient importante. Nous offrons aujourd’hui toute une panoplie de carburants avec nos classiques diesel et essence 95, nos produits premium et exclusifs ultimate diesel et ultimate 102 octanes. Tous ces carburants sont dotés d’ additifs anti-dépôts pour le bienfait du moteur. En surplus, nous offrons sur un nombre restreint de stations des carburants alternatifs comme le LPG et le CNG.”

 

Fabrice Dabe

See more posts