Afin  d’aider  aux   prises   de   décisions   en   faveur   de la mobilité et pour répondre concrètement et efficacement aux problèmes rencontrés sur le  territoire (embouteillages, trains bondés, etc.), un outil d’aide à la décision et  à  l’évaluation  des  politiques de transport en faveur de la mobilité régionale et transfrontalière au cœur de la Grande Région est en cours de développement. Pour améliorer l’efficacité de cet outil, il est nécessaire d’avoir une connaissance et une compréhension plus fine des pratiques actuelles de la population et d’évaluer quels sont les facteurs pouvant favoriser des changements de comportement à l’avenir.

Pour ce faire, une enquête sur la mobilité est menée sur le nord-lorrain français, le Grand-Duché du Luxembourg et la Province de Luxembourg en Belgique.


Pourquoi une enquête « préférence déclarées » sur le territoire ?

Cette enquête se veut différente et complémentaires de celles déjà réalisées sur le territoire (Enquête Mobilité Frontaliers en  2010  et  LuxMobil  en  2017  au  Luxembourg,   Enquête   Ménages   Déplacement en France, BELDAM en Belgique, etc.) qui visent essentiellement à connaître les pratiques de déplacements.

Ici, l’objectif principal de l’enquête préférences déclarées est de mieux comprendre comment les individus pourraient modifier leurs comportements de mobilité en fonction de nouveaux choix possibles ou de modifications de certains  facteurs  :  création de nouveaux services, réalisation de nouvelles infrastructures, modification de l’offre actuelle…

Dans la première partie de l’enquête, le répondant détaille rapidement sa situation socio-professionnelle et ses pratiques de mobilité : temps de trajets, mode de transport utilisé, coût… Ensuite, face à plusieurs mises en situation hypothétiques, chaque répondant doit déclarer le choix qu’il ferait, quelle proposition a sa préférence. Au fil du questionnaire, ses réponses révèleront l’importance qu’il donne à chaque facteur (mode utilisé, coût du trajet, départ, durée totale du trajet, retards, etc.) et contribueront à une meilleure appréhension des paramètres déterminants de ses choix et donc des leviers sur lesquels des mesures peuvent jouer pour modifier ses comportements de mobilité.

Grâce aux réponses à cette enquête, il sera possible d’appréhender les critères à mettre en avant pour faciliter les déplacements et d’appuyer sur les bons leviers d’actions. Ainsi, les solutions envisagées pourront être efficaces car elles tiendront correctement compte de la manière dont les usagers se comportent.

À qui s’adresse cette enquête ?

L’ensemble de  la  population  (de  plus  de  16  ans)  est invité à répondre à cette  enquête,  que  vous  soyez travailleurs, étudiants, retraités, lycéens, que vous soyez frontaliers ou résidents luxembourgeois, français, ou belges.

Plus les réponses seront nombreuses, plus les résultats seront fiables et plus la mobilité au sein de la Grande Région pourra être améliorée à l’avenir. Répondre à ce questionnaire devrait prendre au maximum une dizaine de minutes.

Adresse de l’enquête :

www.mmust.eu/enquete