François Bausch, ministre de la Mobilité et des Travaux publics et Gilles Dostert, directeur général du Verkéiersverbond, ont ainsi présenté le perfectionnement de l’outil de recherche mobiliteit.lu. Dans l’esprit de la stratégie gouvernementale pour un développement de mobilité durable “Modu 2.0”, la multimobilité, c’est-à-dire l’acte de combiner différents modes de transport, joue le rôle de premier plan. “Cette nouvelle application de mobilité nationale est un outil de recherche paneuropéen révolutionnaire pour tous les déplacements multimobiles”, souligne François Bausch. “Elle s’intègre parfaitement dans notre stratégie de mobilité qui vise un saut de qualité considérable dans les transports publics afin de motiver les gens à créer leur propre chaîne de mobilité.”

Le nouvel outil permet aux usagers non seulement de combiner bus, train, tram, voiture, vélo et marche à pied, mais intègre dorénavant, à côté des transports publics en temps réel, la situation du trafic en direct. L’intégration de tous les modes de transport, dont entre autres l’électromobilité, l’offre combinée des P+R et les vélos en libre-service, permet ainsi à l’utilisateur de créer sa propre chaîne de mobilité adaptée à ses besoins personnels.

Lancé en 2006 par le Verkéiersverbond, pilote du projet de télématique mLive dans les transports publics, l’outil mobiliteit.lu centralise les données des horaires de bus, trains et tram, les traite et les affine pour proposer les meilleurs trajets en transports en commun. “Depuis son lancement, le planificateur a connu un développement continuel et extensif. Aujourd’hui nous avons besoin de solutions individuelles en fonction de nos trajets quotidiens qui doivent prendre en compte nos préférences personnelles et évaluer l’accessibilité à différents modes de transport”, explique Gilles Dostert. Pour y parvenir, l’application mise sur la personnalisation du service et par conséquence propose des trajets multimobiles intelligents et pertinents.

Les nouvelles fonctionnalités se présentent comme suit :

  • Intégration des trajets à pied, à vélo et en voiture individuelle
  • Intégration et informations en temps réel sur des services tiers (vélos en libre-service, bornes de charges pour voitures électriques)
  • Intégration et informations en temps réel sur la disponibilité des places sur certains P+R
  • Prise en compte de ces informations ainsi que de la situation du trafic en temps réel sur les trajets proposés
  • Possibilité de combiner différents modes de transport pour créer des chaînes de mobilité personnalisées
  • Possibilité de créer un compte d’utilisateur et de sauvegarder ses préférences individuelles
  • Visualisation des résultats en quatre onglets: My Mix, transports en commun, mobilité active et mobilité alternative
  • Mode de navigation et assistance à tout moment du voyage
  • Informations sur la topographie du territoire pour des trajets à vélo
  • Visualisation du degré écologique du trajet choisi

Afin d’épuiser au mieux le potentiel de l’application, le Verkéiersverbond travaille en étroite collaboration avec ses partenaires, comme le ministère de la Mobilité et des Travaux publics, l’Administration des Ponts et Chaussées, l’Administration du cadastre et de la topographie, le service informations et presse, la Ville de Luxembourg, la Ville d’Esch, l’ACL, ainsi que les fournisseurs tiers de services de mobilité (Chargy, CoPilote, vel’OH, Vël’OK).

Dans le cadre du lancement du nouveau planificateur, le site www.mobiliteit.lu refait également peau neuve en adoptant un tout nouveau visage. Complètement remodelé, il est désormais multilingue (FR, DE, EN) et plus ergonomique, avec des contenus restructurés et retravaillés.

Communiqué par le ministère de la Mobilité et des Travaux publics