Le 4 septembre, lors du « Mobility Transformation Summit » à Bruxelles, l’ACEA, l‘Association Européenne des Constructeurs Automobiles, Eurelectric et Transport & Environnement (T&E), ont signé un texte réclamant que les institutions européennes facilitent et accélèrent le déploiement d’une infrastructure de bornes de recharge intelligentes.

La mobilité électrique joue un rôle crucial dans la décarbonisation et dans l’atteinte des objectifs climatiques.

Guido Savi de FEBIAC Luxembourg, la fédération qui représente les constructeurs et importateurs au Luxembourg, déclare que « pour convaincre davantage d’automobilistes de faire le switch vers des véhicules électriques, il faut réduire le stress associé à la question de la recharge. Les constructeurs automobiles veulent collaborer avec tous les partenaires concernés pour accélérer l’électrification de la mobilité. Pour 2025, nous aurons besoin de plus de 1,2 millions de bornes de recharge publiques en Europe. Le Luxembourg a montré le bon exemple avec le réseau Chargy ».

Un des objectifs consiste à revoir la directive relative au déploiement d’une infrastructure pour carburants alternatifs (DAFI) et de mobiliser des fonds européens pour le déploiement de ces infrastructures.

ACEA

L’Association Européenne des Constructeurs Automobiles, représente 15 constructeurs majeurs de voitures, camionnettes, poids lourds et bus, basés en Europe.

Eurelectric

Eurelectric représente les intérêts de l’industrie européenne de l‘électricité et compte des membres dans 30 pays européens.

Transport & Environnement

Transport & Environnement est une organisation européenne regroupant une cinquantaine d’ONG actives dans le domaine du transport et de l’environnement avec 60 membres dans plus de 25 pays.

Communiqué de presse de FEBIAC Luxembourg