La production en série de la nouvelle famille de petits moteurs essence SGE (small gasoline engines) a commencé dans l’usine de moteurs la plus moderne d’Opel, à Szentgotthárd, en Hongrie occidentale. Le démarrage officiel de la production du 1.0 ECOTEC Direct Injection Turbo s’est fait en présence de Joachim Koschnicke, Opel Vice President Government Relations & Public Policy et de Peter Szijjarto, Ministre adjoint de Hongrie pour les relations extérieures. Avec cette nouvelle production, la nouvelle usine de moteurs construit trois familles de moteurs différentes sur la même chaine, offrant une vaste gamme de groupes motopropulseurs aux nouveaux modèles Opel.

« L’usine Flex de Szentgotthárd joue un rôle important dans notre stratégie produit. D’ici à 2018, 27 nouvelles Opel et 17 nouveaux moteurs arriveront sur le marché, et nombre de ces nouveaux moteurs seront construits ici, » a déclaré Joachim Koschnicke. « Nous affirmons avec force qu’Opel est de retour. Opel passe à l’attaque. Notre offensive produit bat son plein, et les moteurs constituent un élément très important dans cette offensive. »

Joachim Koschnicke a également parlé de la stratégie de l’entreprise sur le long terme. « Nous nous sommes fixés des objectifs précis qui s’étendent jusqu’à l’année 2022. Notre premier objectif est de passer de la troisième place sur le marché VP Europe à la seconde. Nous souhaitons arriver à cet objectif avec une part de marché de 8% en Europe et de 10% en Allemagne à l’horizon 2022. »

La Hongrie est l’un des 11 pays où Opel a augmenté sa part de marché au premier semestre 2014. Opel se classe numéro un depuis trois années de suite sur le marché hongrois du VP. De plus, au premier semestre de cette année, la marque a pu augmenter ses ventes dans le pays de 68%. C’est plus du double de la croissance moyenne du marché. En Hongrie, Opel se taille une part de marché et de plus de 13%, ce qui en fait très nettement le numéro un.

« L’année dernière, dans notre ancienne installation produisant essentiellement le moteur 1.6 de 115 ch et dans l’usine Flex, nous avons fabriqué 354.000 moteurs dont seulement 15.000 étaient des produits Flex, » explique Tamás Solt, Directeur de l’usine et responsable du lancement de la production Flex. En comparaison, cette année, 100.000 des 400 000 moteurs seront déjà des moteurs Flex. L’an prochain, plus de la moitié des 500.000 moteurs seront des produits Flex. »

La nouvelle usine Flex de Szentgotthard représente un investissement de 700 millions d’euros, et elle pourra construire 600.000 moteurs par an. La technologie mise en œuvre en Hongrie fait de l’usine une des installations de fabrication automobile les plus flexibles du monde : elle sera capable de produire trois familles de moteurs différents sur la même ligne. Le nouveau bloc 1.6 turbo essence, le turbodiesel 1.6 et désormais les nouveaux petits blocs essence sont construits dans cette usine. Tous ces moteurs se caractérisent par leurs fortes performances et leurs faibles émissions, sans oublier leur exceptionnelle souplesse de fonctionnement et leur très faible niveau sonore.

Le trois-cylindres 1.0 litre turbo de 115 chevaux est le premier membre de la famille des petits moteurs, qui comprendra de nombreux dérivés dont les cylindrées vont s’échelonner de 1 à 1,4 litre de cylindrée. Le bloc 115 ch sera inauguré par le nouvel ADAM ROCKS – le mini crossover d’Opel – et il sera également monté sur la nouvelle Corsa, dont la commercialisation est prévue pour la fin de cette année. La Corsa de cinquième génération utilisera également une version 90 chevaux du nouveau trois-cylindres.