La nouvelle plateforme sur laquelle est conçue la nouvelle Série 1 permet une meilleure utilisation de l’espace. En réalité, il ne s’agit que de quelques centimètres supplémentaires, mais l’intérieur donne effectivement l’impression d’être plus spacieux et le volume du coffre augment de 20 litres. Contrairement à sa devancière, la nouvelle Série 1 n’est plus disponible qu’avec une carrosserie 5 portes. De face, les grands reins susmentionnés se détachent, ce qui lui donne un air très agressif, tandis que les projecteurs sont étirés de très près et plus en profondeur. Selon la gamme d’équipement choisie ou l’option sélectionnée, la BMW Série 1 dispose de feux halogènes, LED ou LED adaptatifs. De profil, la ceinture de carrosserie qui monte brusquement à l’arrière est frappante, tout comme le toit qui se jette littéralement dans le becquet. La face arrière semble également plus dynamique en raison de l’effet de largeur des blocs optiques en forme de L, du becquet de toit et de l’étroitesse de la lunette arrière.

Sous le capot

La BMW Série 1 fait aussi désormais le choix de la traction, comme la plupart de ses concurrentes, parmi lesquelles la huitième génération de la VW Golf ou la nouvelle Opel Astra.

Le moteur d’entrée de gamme est le 118i, un 3 cylindres 1.5l de 140 ch animé par une boîte manuelle à 6 vitesses. En option, on trouve la boîte automatique à 7 vitesses et double embrayage. Au rayon des diesels, il y a le 116d, aussi un 3 cylindres 1.5l de 116 ch et 270 Nm, avec les mêmes possibilités de boîtes. D’autres diesels suivront plus tard : le 118d (2.0 turbo 4 cylindres de 150 ch et 350 Nm) avec une boîte auto 8 vitesses en option ; le 120d (2.0 turbo 190 ch en 400 Nm) avec propulsion xDrive et boîte automatique à 8 rapports.

Intérieur agréable

L’intérieur de la BMW Série 1 est magnifiquement dessiné et d’une finition agréable, en particulier lorsque vous optez pour un niveau d’équipement au-dessus de la version de base (Advantage). L’instrumention est légèrement orientée vers le conducteur, comme c’était souvent et typiquement le cas auparavant chez BMW. Dans l’équipement de base, un écran tactile de 8,8 pouces et prévu au centre du tableau de bord. Les possibilités viennent en grande partie de ce qu’on connaît sur la Série 5. Le niveau de finition le plus élevé propose un écran 10,25’’ est très attractif. En plus de la commande vocale et du contrôle gestuel en option, BMW conserve également son utilisation classique, mais extrêmement pratique, avec touches et cadran.