Pour bon nombre d’entreprises et d’observateurs du marché fleet grand-ducal, les ‘big 4’ font office de ‘trendsetters’ en matière de politique de mobilité. Cette année, link2fleet avait l’honneur de recevoir la candidature de l’un des membres les plus actifs sur le terrain de la mobilité, à savoir PwC. Nous n’avons pas été déçus.

Un budget de mobilité à la carte

Digne successeur de l’intarissable Patrice Waltzing, Dominique Laurent, managing director, est venu présenter devant le jury les résultats d’une stratégie prenant en compte tous les aspects de la problématique de la mobilité. Conscient de la difficulté de circuler en voiture au Grand-Duché, mais constamment dans l’obligation d’offrir à ses meilleurs talents un package mobilité compétitif, PwC a mis en place le ‘Commuting@PwC Programme’ qui offre aux collaborateurs des solutions de mobilité à la carte. « La volonté à très court terme pour PwC est de tendre vers une allocation mobilité pour tous, dans laquelle le véhicule de société sera un élément possible, complété par toutes les solutions de mobilité douce, de transport en commun et de stationnement », expliquait Dominique Laurent durant son exposé. En découle un véritable catalogue permettant à chaque employé de combiner – ou pas – la voiture de société avec le car-sharing, le carpooling, le vélo de société, le vélo partagé ou encore l’abonnement aux transports en commun.

Parmi les autres axes essentiels à la réalisation de ses objectifs ‘mobilité’, PwC soutient fortement le télétravail. « Les collaborateurs éligibles sont priés de prester 2 jours par semaine depuis leur domicile. En outre, PwC est en train d’inaugurer de nouveaux espaces au niveau des frontières (Operpallen et Wemperhardt) afin de faciliter les déplacements des nombreux frontaliers que compte l’entreprise », poursuit notre interlocuteur.

Parmi les nombreux points forts du dossier proposé par PwC, on ne manquera pas de pointer cette implication de plus en plus marquée pour un verdissement du parc automobile. Aujourd’hui, 36% des commandes de véhicules sont des ‘full electriques’ ou des plug-in hybrides. Le challenge consiste désormais à pouvoir offrir à cette flotte écologique une infrastructure de recharge à la hauteur.

Conscient des nouveaux challenges liés aux voitures de sociétés et notamment l’adoption des valeurs WLTP comme indice de référence pour le calcul du CO2, Dominique Laurent et son équipe continue à faire évoluer leur ‘mobility policy’ afin de la rendre aussi attractive que possible dans un secteur où la rétention des meilleurs éléments reste un challenge journalier.

Dominique Laurent : « Notre car-policy évolue chaque année au gré de l’évolution législative et prend en compte les enjeux environnementaux. Elle est financièrement compétitive au vu de la taille aux niveaux local et international

La flotte de PwC en quelques lignes

  • 1.735 véhicules
    • 88 hybrides et plug-in hybrides
    • 10 full électriques
    • 17 véhicules de pool (dont 14 en car-sharing)
    • 38 vélos d’entreprise
  • Leasing opérationnel avec 6 sociétés de leasing
  • 26 marques présentes dans la flotte
  • Points forts :
    • Véritable catalogue de multimobilité en complément ou en remplacement de la voiture
    • Flexibilité dans le choix des déplacements
    • Télétravail fortement encouragé
    • Verdissement de la flotte
    • Omniprésence de la communication avec les conducteurs