Ultimate Ads Manager

Expérience électrique concluante pour le Groupe Toitures et Cheminées

Nous avons rencontré Jean-Sébastien KOCH, responsable du parc de véhicules du Groupe Toitures et Cheminées, incluant leurs deux sociétés, Sanichaufer Toitures et Cottyn-Kieffer, pour discuter du récent passage à l’électrique d’une partie de leur flotte.

 

Quelles ont été les raisons qui vous ont poussé à basculer tout doucement vers l’électrique ?

L’histoire est assez simple. Notre dirigeant a acheté une voiture hybride pour ses besoins personnels et a totalement adhéré à cette nouvelle expérience. Au même moment, nous devions changer les voitures des techniciens et nous avions des frais très importants en essence. Nos véhicules parcourent en moyenne 150 kilomètres par jour.

« Nous avons donc décidé de faire un essai avec l’électrique, surtout que le Luxembourg, de par les distances assez courtes à parcourir, se prête très bien à cette expérience. »

Depuis Avril, une partie de notre flotte roule donc en électrique !

 

 

Quelle est la composition de votre flotte ?

Au total, nous avons 40 véhicules. Sur les 12 véhicules citadins que nous possédons, deux sont électriques. Nous avons commandé deux véhicules supplémentaires, ce qui portera la flotte électrique à quatre.

« Ces véhicules électriques sont utilisés par nos techniciens pour leurs déplacements professionnels mais aussi pour rentrer chez eux le soir. »

Pour nos utilitaires, aujourd’hui l’électrique n’est pas une solution du fait du poids transporté qui n’est pas adapté à la technologie actuelle.

 

 

Quels ont-été les critères de choix ?

Notre volonté était d’avoir un vrai concept, c’est-à-dire un véhicule 100% électrique mais aussi qui se démarque visuellement avec un design original. Nous avons donc été au Salon de Genève pour étudier le marché.
Deux marques remplissaient nos critères, à savoir les Renault Zoé et les BMW i3. Nous avons fait des tests techniques sur ces véhicules, notamment pour tester l’autonomie de la batterie.

« La BMW i3 s’est clairement démarquée de par ses performances mais aussi, et surtout, par son design. »

Le gabarit de la BMW i3 se prête aussi très bien à la conduite au Luxembourg. Se garer est très facile grâce à son angle de braquage, ce qui en fait un véhicule très pratique à conduire au quotidien. L’option GPS Connected qui annonce les bornes alentours était aussi important pour nous, tout comme la possibilité de géolocaliser nos véhicules. Nous savons exactement où se trouvent nos techniciens, l’utilisation qu’ils font de la voiture, qui a permis des gains importants.

Interview réalisée par Marion Finzi

Retrouvez l’interview complète dans notre prochain magazine d’ici quelques jours.

 

See more posts