La BMW i4, c’est avant tout une voiture familiale, avec ses 5 places et son coffre de 470 litres accessible via un large hayon. Si l’ensemble des traits l’apparentent à une Série 4 Gran Coupé, le tableau de bord est en revanche bien différent, caractérisé par ce panneau incurvé qui rassemble les deux écrans dédiés à l’instrumentation digitale pour le premier, au multimédia et paramétrages du véhicule pour le second, tactile. Et c’est évidemment par lui, ou par la très pratique molette rotative iDrive située sur la console centrale que passent l’ensemble des interactions, les commandes physiques ayant disparu.

 

Vraie sportive

i4 M50 : L’appellation officielle de notre version d’essai suffit à prendre conscience de l’orientation de l’auto. Il s’agit en effet de la toute première BMW électrique à porter le blason M. La puissance est donc à la hauteur, 544 ch et 795 Nm délivrés par les deux moteurs électriques, situés sur chacun des essieux. Mais là où la BMW doit marquer des points, c’est évidemment en termes de dynamismes et surtout de sensations de conduite. Et disons-le sans détour, cette i4 relève le défi haut la main. BMW n’a plus à prouver son savoir-faire en matière de voitures « à conduire » et le démontre même en opérant sa mue électrique. Certes cette i4 n’est pas la plus performante de sa catégorie malgré un 0 à 100 km/h expédie en 3,9 secondes, mais elle est bien la plus plaisante à prendre en main. Son efficacité est redoutable, et l’agilité de son châssis l’est tout autant, notamment grâce à la batterie située sous le plancher qui abaisse le centre de gravité et assure un excellent équilibre. Jamais on ne ressent les 2,2 tonnes de l’auto tant l’ensemble des réglages nous font oublier ce poids.

 

Autonomie concluante

Et ce dynamisme ne nuit pas à l’autonomie puisque les 21,8 kWh/100km relevé lors de notre essai se situent dans la norme WLTP homologuée (22,5-18 kWh), laissant entrevoir les 416 à 521 km d’autonomie promis. Mais pour ceux qui préfèrent rouler plus longtemps encore, une variante eDrive 40, moins puissante (340 ch) sera également proposée, avec jusqu’à 590 km d’autonomie. Toutes deux peuvent en outre charger jusqu’à 205 kWh en courant direct, permettant de repasser de 10 à 80% de charge en une demi-heure. Cette eDrive40 sera également nettement moins chère : 59.600€, contre 73.000€ pour la M50 essayée.

 

 

BMW i4 M50

Carburant Electrique
Puissance 544 ch
Couple maximum 795 Nm
Poids à vide  2.215 kg
Volume du coffre 470 – 1.290 l
Capacité de la batterie 80,7 kWh
Consommation moyenne 18 – 22,5 kWh/100 km
Emission CO2 0
Vitesse maximale 225
Cylindrée