En effet, le ministère a précisé les cas de figures des interventions permises exécutées par les garages et ateliers de réparations en dehors des cas d’urgence.

Les garages et ses employés subissent actuellement les conséquences de la crise de plein fouet et sont soit fermés, soit fonctionnent en service réduit avec la plupart des salariés se trouvant soit en télétravail, soit en chômage partiel. Pour cette raison, la FEDAMO avait publié une liste des garages offrant un service d’urgence sur son site internet (www.fedamo.lu)

Vu que l’état de crise perdure, nos membres travaillent toujours en sous-effectif et sont obligés à respecter scrupuleusement toutes les consignes de sécurité et d’hygiène ce qui ne facilite évidemment pas les travaux et n’est pas censé à permettre de servir un grand nombre de clients.

Nous comptons sur la compréhension des clients de nos membres et demandons à respecter les consignes gouvernementales de limiter les déplacements au minimum.

Communiqué de presse de la FEDAMO