Bien que la pénurie de micro-processeurs ne soit pas imputable à l’industrie automobile mais plutôt à une série de facteurs convergents (production réorientée vers l’électronique grand public, incendie majeur dans le plus grand site mondial de production, manque de moyens logistiques pour acheminer les matières premières suite au COVID, etc), notre secteur en souffre actuellement. 

Si au début de la pénurie, l’impact se limitait principalement à certains équipements optionnels, il touche maintenant aussi des composantes essentielles de la production d’un grand nombre de voitures de presque toutes les marques. La réalité actuelle est que l’impact de cette pénurie est variable selon les marques et modèles. 

Le résultat est que les chaînes de production des constructeurs sont partiellement à l’arrêt et ne peuvent plus produire les voitures dans les délais normaux. En conséquence, les dates de livraison initialement communiquées aux clients ne peuvent plus être respectées et seront, dans certains cas, dépassées de plusieurs mois. Cette situation risque de se prolonger en 2022. 

Bien que les constructeurs concernés soient en communication permanente avec nos membres, il est difficile de s’engager sur des nouveaux délais considérant que la situation change de jour en jour. Les importateurs, les concessions et les loueurs font tout leur possible pour limiter les effets à un minimum et pour tenir au mieux les engagements envers nos clients. 

Nous sommes tous conscients des désagréments que cette situation exceptionnelle cause le cas échéant aux clients et nous invitons les clients à prendre contact avec leur concession ou loueur pour voir dans quelle mesure leurs commandes sont concernées et quelles alternatives pourraient être trouvées si nécessaires. 

Nous comptons sur la compréhension de tous afin de trouver ensemble une solution commune.