Ultimate Ads Manager

Bosch crée une division dédiée aux services de mobilité connectés

Bosch poursuit sa transformation en tant que fournisseur de services de mobilité. Au sein de la nouvelle division Connected Mobility Solutions, plus de 600 collaborateurs développeront et commercialiseront à l’avenir des services de mobilité numériques.

Cela inclut des offres de partage de véhicules, des services de covoiturage et des offres de services basées sur l’interconnexion destinées aux automobilistes. « L’interconnexion modifiera fondamentalement notre façon de nous déplacer et contribuera à résoudre les problèmes de circulation actuels. Grâce à elle, notre vision d’une mobilité sans émission, sans stress et sans accident deviendra réalité », a déclaré Volkmar Denner, le Président du Directoire de Bosch. D’ici 2022, le nombre d’utilisateurs de services de covoiturage progressera de 60 % dans le monde pour atteindre 685 millions de personnes (source : Statista). Jusqu’à présent, les offres sont le plus souvent destinées directement aux personnes voyageant par hasard dans la même direction ou souhaitant organiser un voyage à la dernière minute.  Les entreprises et les « navetteurs », qui empruntent le même moyen de transport chaque jour pour aller travailler, sont en revanche moins ciblés. C’est précisément là qu’intervient SPLT. La start-up américaine, récemment reprise par Bosch, a développé une plateforme permettant aux entreprises, universités ou municipalités d’organiser du covoiturage pour leurs collaborateurs.

Cette approche B2B cible directement les navetteurs : concrètement, SPLT rapproche avec son application des personnes souhaitant effectuer le trajet ensemble jusqu’au même lieu de travail ou d’études. L’avantage est que les personnes concernées sont collègues. De ce fait, les passagers ne voyagent pas dans la voiture de parfaits inconnus. Un algorithme trouve en quelques secondes les bons participants au covoiturage, calcule l’itinéraire le plus rapide en fonction de la circulation et prend en charge la coordination autrefois laborieuse du lieu de départ, de l’heure de départ, du meilleur itinéraire et des passagers. La peur de tomber en panne d’électricité avec une voiture électrique fait fuir de nombreux acquéreurs potentiels. « system!e » y apporte un remède : l’interconnexion de la motorisation électrique avec le cloud permet par exemple une « prévision élargie de l’autonomie ». Un algorithme tient compte des données du véhicule telles que l’état de charge actuel de la batterie, la consommation d’énergie pour le chauffage ou la climatisation, le style de conduite du conducteur et des informations issues de l’environnement. Cela inclut les données topographique

s du trajet restant à parcourir et la situation actuelle du trafic. Sur la base de ces informations, le service calcule l’autonomie avec fiabilité et précision. Pour des trajets relativement longs à bord d’une voiture électrique, la prévision élargie de l’autonomie est complétée par « l’assistant de recharge ». Ce dernier connaît toutes les bornes de recharge sur un trajet donné planifie en amont les arrêts obligatoires pour recharger la batterie et gère l’ensemble du processus de paiement.

See more posts