En raison de la forte demande en fibre de carbone destinée à l’industrie automobile, SGL Automotive Carbon Fibers va tripler les capacités de production de son usine de Moses Lake, située dans l’Etat de Washington (Etats-Unis). Cette décision a été annoncée par les deux partenaires SGL Group et BMW Group lors de la cérémonie d’inauguration des travaux d’agrandissement de l’usine le 9 mai. 200 millions de dollars supplémentaires vont ainsi y être investis en plus des 100 millions initiaux. Les travaux d’agrandissement du site qui devraient être terminés d’ici au début de 2015 feront de l’usine de Moses Lake l’usine de production de fibre de carbone la plus importante au monde. 120 emplois supplémentaires vont être créés, faisant ainsi passer les effectifs à 200 personnes. Grâce aux processus de production automatisés, l’expansion de l’usine de Moses Lake permettra à BMW Group de bénéficier de la fibre de carbone à des coûts plus réduits et en plus grande quantité de manière à l’utiliser à l’avenir dans d’autres modèles.

Actuellement, deux chaînes de production tournent dans l’usine exclusivement pour les BMW i, soit une production annuelle de fibre de carbone d’environ 3 000 tonnes. Dès cet été, SGL Automotive Carbon Fibers va y installer deux chaînes de production supplémentaires, aujourd’hui en cours de construction, qui devraient doubler les capacités de production à 6 000 tonnes par an. Le début des travaux lancés le 9 mai pour une cinquième et sixième chaînes de production vont permettre au final un triplement des capacités de production annuelle à 9 000 tonnes. C’est par de l’hydroélectricité que les besoins en énergie pour la production sont couverts.

“Avec un niveau élevé d’automatisation de la production de fibre de carbone et des normes de qualité les plus strictes, l’usine de Moses Lake introduit de nouveaux standards dans le secteur. A ce jour, le site est l’usine de production de fibre de carbone qui croit le plus rapidement au monde. Avec notre partenaire BMW Group, nous avons accompli un travail de pionnier afin d’introduire du plastique renforcé de fibre de carbone (PRFC) dans les nouvelles générations automobiles en grande série. En utilisant un mélange de matériaux, le PRFC offre de nouvelles possibilités en termes de légèreté pour une mobilité plus respectueuse de l’environnement » a expliqué Jürgen Köhler, Président Directeur Général de SGL Group.

Klaus Draeger, membre du directoire de BMW AG en charge de la recherche et développement a précisé: « Le PRFC est un matériau clé pour l’industrie automobile du 21ème siècle. Dans nos recherches de matériaux de plus en plus légers permettant la réduction du poids du véhicule et par conséquent sa consommation de carburant et ses émissions de CO2, le PRFC joue un rôle crucial. Dans le cadre de notre stratégie de mixer différents matériaux, nous allons inclure à l’avenir du carbone dans d’autres modèles, au-delà des séries BMW i et BMW M. Grâce à l’expertise de SGL Group, ainsi qu’à nos connaissances en matière de production de composants PRFC en grande série, nous serons en mesure de produire, à des coûts compétitifs et en grande quantité, du matériel high-tech ultraléger pour d’autres modèles. »

P90150070

L’usine de fibre de carbone de Moses Lakes est un élément crucial de la stratégie mise en place par les deux entreprises qui anticipent la production industrielle en masse de PRFC dans les futurs modèles. Actuellement, la fibre de carbone produite à Moses Lake est utilisée exclusivement pour les BMW i. Depuis le début de l’année, l’usine de Leipzig a construit plus de 5 000 BMW i3. La production actuelle est de 100 unités par jour. De plus, BMW Group utilise ce matériau high-tech ultraléger pour ses modèles BMW M depuis plus de dix ans.

« En seulement quatre ans, SGL Automotive Carbon Fibers a réussi à devenir le plus grand site de production de fibre de carbone au monde. L’industrie automobile va utiliser de plus en plus le PRFC, car c’est un matériau d’avenir » a estimé Andreas Wüllner, Directeur Général de SGL Automotive Carbon Fibers.
L’accès à des sources d’énergies renouvelables, un élément crucial dans le choix de Moses Lake.

Dans le cadre de leur joint-venture, BMW Group et SGL Group ont déjà investi jusqu’en 2013 quelque 100 millions de dollars dans le site de Moses Lake, créant 80 nouveaux emplois. « Félicitations à BMW Group et SGL Group pour l’inauguration des cinquième et sixième chaînes de productions de l’usine de Moses Lake » s’est félicité Jay Inslee, Gouverneur de l’Etat de Washington. « L’Etat de Washington est fier de collaborer avec BMW. La technologie révolutionnaire de la fibre de carbone va fortement contribuer à une croissance de l’industrie américaine et avec cette usine, l’Etat de Washington est en première ligne » a-t-il ajouté.

La production de fibre de carbone a des besoins énergétiques extrêmement importants. En conséquence, des critères déterminants pour l’implantation de l’usine de fibre de carbone à Moses Lake ont été l’accès à des ressources hydroélectriques, ainsi que les coûts énergétiques compétitifs dans l’Etat de Washington. La présence d’employés qualifiés avait également influencé le choix du lieu d’implantation pris en avril 2010. La cérémonie de la première pierre du site avait eu lieu en juillet 2010, l’ouverture du site de production en septembre 2011. Jörg Pohlman, Directeur Général de SGL Automotive Carbon Fibers, a tenu à préciser : « Nous avons reçu un soutien important des autorités régionales des comtés de Grant et Moses Lake, un élément qui a été décisif pour le développement rapide de ces dernières années. L’agrandissement du site marque une étape importante pour assurer la pérennité de l’usine ».

Production de matériaux composites en fibre de carbone

La production de fibre de carbone destinée au secteur automobile comprend plusieurs étapes : la première consiste en la production d’un matériau de base, le polyacrylique nitrile qui se fait dans le cadre d’une société commune entre SGL Group et l’entreprise japonaise Mitsubishi Rayon à Otake au Japon. Dans une deuxième étape, la fibre issue du polyacrylique nitrile est transformée en fibre de carbone sur le site de Moses Lake. Ce matériau est ensuite traité sur le site de Wackersdorf en Allemagne et tissé sous forme de tapis de fibre carbone. Ces tapis sont envoyés dans les usines BMW de Landshut et Leipzig, où ils sont utilisés pour la production d’éléments de coques et de carrosseries en PRFC.

Dans les modèles BMW i, le PRFC représente déjà une partie importante du mixte de matériaux, une première dans une production en grande série de cette ampleur. Grâce à ce partenariat avec SGL Group, BMW Group sécurise l’accès à ce matériau innovant sur le long terme. SGL fournit une expertise en matériaux à haute performance ainsi qu’en matériaux composites en fibre de carbone.