Face à ses concurrents au Luxembourg, Aral-BP se maintient au sein des leaders de la distribution de carburants et des prestataires de services B2B.

Opérant au Grand-Duché depuis 1957, l’entreprise pétrolière compte en effet 57 stations (52 Aral et 5 BP), loin derrière son suiveur (environ 42 stations) ; ce qui en fait le plus grand réseau du pays et un prestataire de proximité pour ses clients B2B et B2C, qu’ils soient résidents, frontaliers ou tout simplement en transit.

Autres spécificités du groupe par rapport à ses compétiteurs, il est le seul dans le pays à posséder deux stations sur autoroutes : BP à Capellen en venant de la Belgique ; et Aral à Berchem, vers la France, par ailleurs la plus grande station du groupe au niveau mondial en termes de volumes vendus.

Pour sa clientèle professionnelles, le groupe a également développé une offre gratuite de services autour du carburant : une carte de paiement destinée à la fois aux approvisionnements en carburant, mais aussi pour des prestations d’entretien de véhicules, des achats en station ou des solutions de péage.

 

Facilité administrative et comptable

Michaël Mrozinski

« Grâce à cette carte 100% gratuite, nos clients bénéficient d’une facilité administrative et comptable, ainsi que l’accès au plus grand réseau de station-service au GDL, » précise Michaël Mrozinski, Commercial Manager chez Aral Luxembourg. « Plus besoin de notes de frais : la facturation est centralisée en temps réel par carte, par jour et par produit, ce qui facilite aussi la gestion du parc de véhicules par le fleet manager ».

Autre différenciation de taille sur ce segment de services : la carte avec option internationale est disponible dans 29 pays et plus de 22.000 stations en Europe, à la fois auprès des sites du groupe BP, mais aussi des partenaires du réseau Routex, comme OMV, Eni, Cirkle K, ou encore avec des accords locaux : Esso, G&V et Texaco notamment en Belgique, Total en Europe…

Pour les plus de 3,5 tonnes, le groupe a développé un boîtier de télépéage unique et universel EETS (European Electronic Toll Services), valable partout en Europe. « Plus besoin d’avoir autant de boxes que de pays traversés. Un accès en ligne permet au client de savoir quand et où ses camions sont passés, et quels frais de péage ils ont dû acquitter, » ajoute Monsieur Mrozinski.

Mais pour ses clients B2B, Aral-BP Luxembourg ne compte pas s’arrêter en si bonne route. Afin d’offrir encore plus de services de mobilité, le groupe planche déjà sur une carte de paiement hybride, pour carburant et électricité. Destinée aux flottes PHEV et électriques, elle offrira les mêmes accès aux nombreux services et les mêmes facilités de gestion et de facturation que son aînée.