Ultimate Ads Manager

ANALYSE : Impact de la réforme fiscale sur les motorisations

Début juillet, la députée Déi Gréng Josée Lorsché soulevait une question parlementaire par rapport à l'impact de la réforme fiscale visant à promouvoir les motorisations alternatives. Sa question concernait l'impact sur les immatriculations globales et sur les immatriculations des voitures de leasing. Link2fleet apporte un complément d'information.

La question de Madame la députée Josée Lorsché visait à mesurer l’impact de la réforme fiscale sur l’évolution des motorisations alternatives à travers 3 questions:

1.L’évolution récente des nouvelles immatriculations pour les voitures électriques, les hybrides et hybrides plug-in

2.Cette même évolution au niveau du secteur des voitures de “leasing” (voitures de société)

3.L’évolution des nouvelles immatriculations par rapport aux véhicules à essence et diesel.

 

La réponse du Ministre

Fin août, Monsieur Bausch, Ministre du développement durable et des infrastructures, y répondait en précisant, sur base des chiffres de la SNCA, l’évolution récentes des immatriculations pour les véhicules à motorisation alternative. Il y précisait également que le pic de 2014 s’expliquait par la fin de l’octroi de la prime CAR-e. Le ministre constatait une augmentation des immatriculations de véhicules hybrides et électriques, due à l’augmentation de l’offre pour ce type de véhicule mais aussi aux impacts de la réforme fiscale (abattement fiscal et réévaluation de l’avantage en nature).

 

Concernant le ratio diesel/essence, le ministre soulignait un réel basculement puisque le ratio est passé de 75,5 % de véhicules diesel en janvier 2015 à 46,7 % en mars 2018. Ce sont les motorisations essence qui ont principalement profité de cette baisse du diesel en passant de 23,2 % à 49,7 % dans le même temps.

Un complément d’analyse par link2fleet

Par contre, la réponse à la question parlementaire ne précise aucun chiffre par rapport au marché fleet. Link2fleet apporte un complément d’analyse par rapport aux chiffres spécifiques des immatriculations du marché fleet.

Notre analyse se base sur les chiffres de la SNCA filtrés par type de propriétaire et sur base uniquement des nouvelles immatriculations.

 

Un basculement vers l’essence

En 12 mois, la part des immatriculations sur le marché fleet des véhicules diesel est passée de 73,30 à 63,60 %. Cette baisse de 10 % s’est faite au profit des motorisations essence et hybride. La part de marché de l’essence a augmenté de 9 % pour atteindre les 31,4 %.

 

 

Le marché des hybrides en hausse, l’électrique stagne

Sur le marché fleet, la part de marché des véhicules hybrides tourne autour de 3,5 % avec une pointe à 4,1 % au second semestre 2108. Les véhicules électriques restent autour de la barre des 1%, avec même une baisse au second semestre 2018 (probablement au profit de l’hybride).

 

 

2 marchés radicalement différents au niveau des motorisations

Au niveau des marchés privés et fleet, les tendances au niveau de la répartition diesel / essence sont clairement inversées. Deux tiers des véhicules fleet roulent encore au diesel même si on constate un net basculement vers l’essence et l’hybride (baisse de 10% de la part de marché du diesel) depuis la réforme fiscale et les “affaires” liées au diesel. Sur le marché des privés, l’essence a renforcé sa position également en passant de 62,60 à 66,60 % des immatriculations en 12 mois. Les parts de marché de l’hybride et de l’électrique sont plus élevées sur le marché fleet que sur le marché des privés.

 

 

L’électrique ne décolle pas encore

Avec une part des immatriculations représentant environ 0,7 % du marché des immatriculations globales en 2018, les véhicules électriques ne décollent pas encore à Luxembourg. On est évidemment loin de la Norvège (17,2 %) ou des pays leaders comme les Pays-Bas (1,73%) ou la France (1,2%) mais on se rapproche de la moyenne européenne (0,9 % en 2017). Nous reviendrons plus en détail sur ces segments et sur les modèles qui rencontrent le plus de succès à Luxembourg au niveau des véhicules électriques et hybrides dans un prochain article.

 

 

Source : chiffres SNCA et Avere-France.

 

See more posts