1934, Citroën lance son nouveau modèle la « 7 A » que le public baptise très vite la Traction Avant du fait de ses roues avant motrices et directrices, une première pour un modèle de série.

Développée en 12 mois, elle a pour objectif de mettre la Marque hors de portée de ses concurrents et de lui assurer un succès durable. Pour y arriver, André Citroën se donne les moyens et s’entoure d’hommes talentueux. La voiture est présentée à la presse le 18 avril. Dès le lendemain, le quotidien sportif L’Auto mentionne à son égard, « elle est si neuve, si audacieuse, si riche en solutions originales, si différente de ce qui a été fait qu’elle mérite l’épithète de sensationnelle ».

Concentré de technologies, elle est une véritable bombe qui fait éclater tous les conformismes techniques pour établir une nouvelle définition de l’automobile. La Traction Avant est rapide et économique, elle offre une tenue de route inégalée et elle a son style qui dénote à côté des caisses carrées de l’époque. Au cours des vingt-trois années de son existence, trois Traction Avant sont produites : la « 7 », la « 11 » et la « 15 Six ». Proposée en différentes carrosseries, elle séduit tous les publics et ce sont 759 123 exemplaires qui seront assemblés dans les usines Citroën de Javel à Paris (France) – berceau de la Marque –, de Slough en Angleterre, Forest en Belgique et de Cologne en Allemagne. 80 ans après son apparition la Traction Avant fait toujours parler d’elle !

80 ans traction avant