Qu’ont 3000 étudiants issus de 27 pays différents en commun lorsqu’ils se réunissent à Rotterdam en ce mois de mai? Ils vont tenter de parcourir la plus longue distance possible avec l’équivalent de 1 kWh ou d’un litre de carburant, au volant d’une voiture qu’ils auront eux-mêmes imaginée et construite.

Des étudiants d’Europe et d’Afrique ont développé des technologies innovantes et ont mis en place de fascinantes collaborations pour améliorer l’efficacité de leur voiture. 200 équipes sont attendues du 15 au 18 mai à Rotterdam pour concourir dans les deux catégories suivantes: ‘Prototype’ et ‘Concept Citadin’. Dans cette dernière, les véhicules sont plus conventionnels. Cette année, les équipes sont confrontées à un défi supplémentaire puisque le sens du parcours a été inversé. Les étudiants devront dès lors ajuster leur style de conduite.

ECAM-2013b

10 équipes belges et luxembourgeoise en compétition

Parmi les candidats, une centaine d’étudiants belges et luxembourgeois vont également prendre part au Shell Eco-marathon Europe. Au total, neuf équipes belges originaires de Bruxelles, Genk, Liège, Gand, Courtrai, Malines et Mons ainsi qu’une équipe luxembourgeoise tenteront de concevoir le meilleur véhicule dans les catégories ‘Concept Citadin’ ou ‘Prototype’. Certaines équipes prennent part à cet événement depuis de nombreuses années.

Marc Decorte, Administrateur Délégué de Belgian Shell a déclaré: “L’année dernière, nous avons été impressionnés par l’enthousiasme et le professionnalisme des étudiants belges et luxembourgeois au travers de leurs projets innovants. C’est extraordinaire de voir ces jeunes travailler pour présenter, des véhicules toujours moins énergivores. Je souhaite beaucoup de succès à toutes les équipes et espère accueillir encore davantage de participants de chez nous lors des prochaines éditions. ”

UMons-2013

De nouvelles technologies et de nouveaux pays

Le Shell Eco-marathon Europe 2014 est d’ores et déjà marqué par une forte croissance du nombre de participants en provenance du continent africain. Les étudiants belges et luxembourgeois auront donc entre autres l’occasion de concourir aux côtés de Nigériens, Marocains et Tunisiens du même âge.

Tout au long des processus de conception et de construction des véhicules, les équipes ont exploré et exploité de nouvelles technologies telles qu’une soufflerie professionnelle pour optimiser l’aérodynamisme. D’autres se sont emparées de la technique d’impression en 3D pour obtenir certaines parties de l’habitacle et du tableau de bord.
En plus des partenariats avec des institutions et entreprises, certaines équipes ont mis en place des collaborations plus créatives. C’est le cas de jeunes élèves d’une école primaire qui ont se sont chargés la conception graphique d’un véhicule. D’autres équipes européennes ont également pris l’initiative de faire une demande d’immatriculation de leur voiture, ce qui leur permet de la conduire sur la voie publique.

SEM pictures - 02

En plus du concours destiné aux étudiants, il y a également un large éventail d’attractions interactives et d’activités pour jeunes et moins jeunes au Shell Energy Lab. Un endroit au sein duquel l’énergie occupe une place centrale et où l’on peut avoir un aperçu du monde de demain. Pour en savoir plus, visionnez le film ci-dessous et plongez-vous dans l’univers du Shell Eco-marathon : http://www.youtube.com/watch?v=XkWTYCIibNQ