Ultimate Ads Manager

20 futurs modèles pour le marché fleet présentés au Mondial de l’Auto de Paris

Bien que certains constructeurs parmi les plus importants du marché comme Volkswagen, Ford ou Opel brillaient par leur absence lors de cette édition 2018 du Mondial de l’Automobile à Paris, quelques nouveautés fleet valaient tout de même le détour. Petit tour d’horizon préparé par la rédaction de Link2fleet. Retrouvez notre billet d'humeur complet : https://www.link2fleet.lu/billet-dhumeur-mondial-de-lauto-de-paris/

 Audi A1

Elle n’est certes plus construite à Forest, mais la seconde génération de la petite Audi gagne autant de charisme que de centimètres. Après 8 ans de bons et loyaux services, l’Audi A1 de première génération tire donc sa révérence et laisse place à une version entièrement remise à neuf qui ne sera dorénavant plus disponible qu’en version 5 portes. Basée sur la plateforme modulaire MQB, elle gagne du coup 6 cm en longueur et 65 litres de volume de coffre. La planche de bord a été redessinée et intègre désormais en son centre un écran tactile qui présente toute une série de fonctionnalités et d’aide à la conduite qui la rendent beaucoup plus sécuritaire. A noter que la petite A1 ne propose désormais plus que des motorisations essence dans sa gamme.

 

 

Audi Q3

Seconde génération aussi pour le SUV compact Q3 qui arbore un nouveau visage, beaucoup plus agressif et prend de l’embonpoint. Celui-ci se base aussi sur la plateforme MQB. 10 cm de plus en longueur, 2 en largeur et un empattement allongé de 8 cm. Son coffre passe de 460 à 530 litres grâce notamment à la banquette coulissante. Sous son capot, on trouve un 4 cylindres disponible en essence et en diesel.

 

 

BMW Série 3

Ravalement de façade complet que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur pour cette 7e génération du best-seller du fleet en Belgique. La nouvelle Série 3 affute ses griffes pour arborer un faciès encore plus agressif. A l’intérieur aussi, la planche de bord a (enfin) été entièrement redessinée pour offrir un tout nouveau look. Elle promet d’être encore plus dynamique grâce à une réduction de masse (-55 kg sur la balance), et plus technologique grâce à l’intégration d’éléments déjà disponibles sur la Série 7. Des versions hybrides rechargeables sont à nouveau au programme.

 

 

BMW X5

On retrouve d’ailleurs le même intérieur renouvelé et les mêmes codes stylistiques sur la toute nouvelle version du grand SUV de BMW. Les technologies sont aussi au rendez-vous avec l’arrivée de la clé tactile ou de la commande gestuelle comme sur les Série 5 et 7. Une version hybride rechargeable est aussi au programme pour les mois à venir.

 

 

Citroën C5 Aircross

Le nouveau vaisseau amiral de Citroën fait enfin son entrée sur le marché européen après des débuts très prometteurs sur le marché chinois. Son défi est de taille puisqu’il vient non seulement combler un vide dans le haut de la gamme Citroën mais aussi boucher le vide laissé dans la gamme par la disparition de la berline C5 voici déjà quelques mois. Si la ligne générale rappelle celle de la récente C3 Aircross, les proportions sont largements revues à la hausse puisque le C5 Aircross fait partie des plus imposants SUV du marché. Avec 580 litres, son volume de coffre est d’ailleurs tout bonnement le meilleur de sa catégorie.

 

 

DS3 Crossback

Exit la petite citadine, la DS3 s’adjoint le nom de Crossback et se mue en cross-over urbain. Avec 4m12 de long, il adopte les codes stylistiques inaugurés par la récente DS7 Crossback. On trouve toutefois quelques exclusivités comme les poignes de portes affleurantes qui se déploient quand on approche à moins de 1,5 m du véhicule. Côté motorisation, on trouvera les dernières évolutions des moteurs BlueHDI et PureTech du groupe PSA. Sa commercialisation interviendra au printemps prochain. Une version full électrique est  aussi prévue pour fin 2019.

 

 

Kia e-Niro

485 km, c’est l’autonomie (WLTP) promise par la version 100% électrique du petit SUV de Kia qui a fait ses débuts à Paris. Si la Niro est déjà un beau succès pour Kia, cette version électrique devrait encore le renforcer. Pour le reste, rien ne le distingue de la version classique, si ce n’est sa calandre pleine qui renferme la prise permettant sa recharge.

 

Kia ProCeed

Chez Kia, on surfe sur le succès du Stinger et de son look ravageur ! Si jusqu’à présent Pro Cee’d renvoyait à une version coupée de la citadine Cee’d, désormais ProCeed (en un seul mot) renvoie à un magnifique break de chasse. Dessinée en Allemagne, produite en Slovaquie, la Proceed – tout comme la Ceed d’ailleurs – mise sur ses origines très européennes pour convaincre. Son habitacle est fortement inspiré de la Stinger et se révèle très qualitatif.

 

 

Kia Sportage

Très léger lifting de mi-carrière pour le SUV le plus vendu de la gamme Kia. Nouvelle calandre, nouvelle signature lumineuse font notamment partie des évolutions. Une version à hybridation légère fera prochainement son apparition, comme elle l’a déjà fait récemment sur le cousin Hyundai Tucson. Cette hybriation sert surtout à épauler le moteur essence lors des accélérations, mais pas à rouler à 100% en mode électrique.

 

 

Lexus ES

Si la berline ES en est à sa 7e génération, c’est la première fois qu’elle est commercialisée en Europe. Concurrente des Mercedes Classe C et BMW Série 3, elle ne sera disponible qu’en hybride et affiche l’ATN le plus bas de son segment. Officiellement, elle remplace la GS dans la gamme de Lexus, mais est disponible pour un tarif moins élevé de 4.000 euros en moyenne. Elle dispose pourtant de toutes les technologies modernes en matière de sécurité et d’aide à la conduite et d’un look qui ne laissera pas les passants indifférents.

 

 

Mercedes Classe A Sedan

Désormais, la petite citadine de la marque à l’étoile se déploie en une version 4 portes à malle arrière dont le design est particulièrement bien réussi. Ne vous y méprenez pas, cette Classe A Sedan ne remplace pas la CLA – qui connaîtra aussi bientôt une seconde génération -, mais elle vient s’insérer dans la gamme, offrant ainsi une alternative supplémentaire aux conducteurs désireux d’opter pour une berline. Son look est résolument plus sportif que celui d’une Classe C par exemple, et son coffre est franchement très généreux.

 

 

Mercedes Classe B

Pour cette 3e génération de Classe B, Mercedes mise sur une évolution en douceur, mais ajoute un brin de dynamisme qui ravira les amateurs de la marque. Extérieurement, les lignes sont un peu plus arrondies, ce qui donne un look plus jovial à la voiture. La planche de bord reprend le dessin de celui inauguré récemment par la nouvelle Classe A tout en retravaillant certains détails.

 

 

Mercedes GLE

Troisième première sur le stand Mercedes, la toute nouvelle génération du SUV GLE. Plus imposant, mais arborant des lignes plus arrondies, il est aussi plus habitable puisqu’il peut emmener jusqu’à 7 occupants à son bord. Mercedes en profite pour inaugurer un système de commande gestuelle et un tout nouvel habitacle.

 

 

Peugeot 508 SW

On connaissait déjà la version berline dynamique, voici le break 508. Le modèle gagne encore en dynamisme et se veut presqu’un break de chasse. Peugeot a aussi profité du Mondial pour annoncer qu’une version hybride est au programme. Des fonctionnalités spécifiques seront ajoutées aux modèles mus par une propulsion hybride.

 

 

Renault Kadjar

Évolution tout en douceur pour le SUV Renault Kadjar qui s’offre surtout de nouvelles motorisations.  Au programme, une calandre redessinée, des feux élargis et des boucliers avant et arrière quelque peu modifiés. A l’intérieur, le dessin de la console centrale a aussi connu quelques évolutions, notamment au niveau des ventilations et de l’ajout d’un chargeur à induction pour smartphones.

 

 

Seat Tarraco

Seat a profité du Mondial pour dévoiler le SUV qui coiffe dorénavant sa gamme. Dénommé Tarraco – toujours en référence à une ville d’Espagne -, il se base sur la plateforme du Volkswagen Tiguan Allspace et offre 7 places. Son nouveau dessin préfigure le nouveau langage stylistique de la marque. À noter aussi que l’Arona se dote désormais d’une version CNG.

 

 

Tesla Model 3

La très attendue Tesla Model 3 était exposée sur le stand de la marque à Paris. Facturée à partir de 35.000 euros aux Etats-Unis, elle démocratisera la berline électrique auprès du grand public et affichera une autonomie de près de 400 km. Selon les dernières informations, sa commercialisation est prévue au premier semestre 2019.

 

 

Toyota Camry

Modèle couronné de succès aux États-Unis, la Camry débarque désormais en Europe. Grande berline à motorisation hybride, elle accouple un bloc essence 4 cylindres 2,5 litres qui développe 177 ch à un moteur électrique qui permet d’avoir 218 ch. Elle est destinée à remplacer l’Avensis dans la gamme Toyota.

 

 

Toyota Corolla

Autre dénomination qui fait son retour chez nous : Corolla. Elle remplace l’Auris et se déploie en deux versions : une citadine et un grand break. Ici plus aucune motorisation thermique seule, mais bien des versions hybrides au programme.

 

 

Toyota Rav4

Le Mondial de Paris était aussi l’occasion pour Toyota de présenter son tout nouveau Rav4. Plus imposant, il affiche un look entièrement neuf et plus anguleux qui tranche avec la précédente génération. Plus de motorisations thermiques au programme non plus, mais uniquement des versions hybrides. A noter qu’il sera disponible en 2 ou 4 roues motrices et sera disponible en concessions d’ici fin de l’année.

 

 

L’Asie à la conquête de l’Europe

Les pays asiatiques investissent décidément beaucoup dans le secteur automobile. En témoigne la présence de deux nouveaux acteurs issus de ce marché au Mondial de Paris. Le premier, GAC Motor, est un jeune constructeur indépendant au positionnement premium né il y a 10 ans en Chine et déjà actif en Asie, Asie du Sud-Ouest, Proche-Orient, Afrique et Amérique du Sud. Disposant déjà d’une gamme complète de véhicules et même d’un modèle full électrique, il a su s’imposer au Pays du Soleil-Levant où il écoule son SUV GS4 à plus de 30.000 exemplaires par mois. Par sa présence à Paris, GAC Motor a surtout voulu chercher de la visibilité et créer le buzz avec, notamment, la présentation de son SUV GS5. Il prévoit de s’implanter sur le marché européen d’ici 1 à 2 ans.

En provenance directe du Vietnam, la marque VinFast vient tout juste d’être créée. Premier constructeur de véhicules vietnamiens à grande échelle, il a investi 1,5 milliard d’euros pour construire son usine. Celle-ci produit déjà deux modèles : une berline et un grand SUV au positionnement plutôt premium dont la commercialisation devrait être lancée au Vietnam en septembre 2019. Une expansion mondiale est envisagée, région par région, à partir de 2020. L’Europe fait évidemment partie du plan de développement.

 

 

Article de Damien Malvetti

Photos de Damien Malvetti et de Bertrand Ongaretti

 

 

See more posts