Ventes mondiales : Mazda bat son record du premier trimestre

Mazda Motor Corporation établit un nouveau record de ventes au premier trimestre de l’exercice fiscal 2017-2018, avec 377 000 véhicules vendus au niveau mondial, battant ainsi son précédent record établi l’année dernière sur la période du 1er avril au 30 juin. La forte demande suscitée par le nouveau Mazda CX-5, désormais disponible sur la plupart des principaux marchés de la marque, parmi lesquels l’Europe, le Japon, l’Amérique du Nord et l’Australie, a contribué à doper la croissance du constructeur japonais.

La Chine arrive en tête de toutes les régions, avec 71 000 véhicules vendus ce trimestre, soit une hausse de 20 % de ses ventes en glissement annuel, suivie du Japon qui, avec 41 000 unités vendues, enregistre une hausse de 5 %.

Parallèlement, le résultat net a grimpé de 72 % pour atteindre 300 millions d’euros pour un chiffre d’affaires de 6,57 milliards d’euros, en hausse de 3 %. La société a affiché un bénéfice d’exploitation de 327 millions d’euros.

Tout en gardant un œil attentif aux évolutions des marchés mondiaux, Mazda entend accélérer la dynamique de ses ventes et accroître durablement son volume de vente de 50 000 véhicules par an, en continuant notamment à renforcer la flexibilité de sa production et à accroître ses capacités de fabrication de crossovers. Ainsi, le constructeur achèvera prochainement l’expansion de son usine d’Hiroshima, et devrait lancer la production du CX-5 sur son site d’Hofu dès le mois d’octobre prochain. La très populaire gamme CX de Mazda a généré à elle seule 39 % du chiffre d’affaires de la marque au cours du dernier exercice fiscal, et représente une part croissante du total de ses ventes. Tout en poursuivant le déploiement de son CX-5 au niveau mondial, le constructeur japonais a également dévoilé son nouveau Mazda CX-8, un SUV à trois rangées de sièges qui sera lancé au Japon d’ici la fin de l’année.

Les prévisions de Mazda pour l’exercice fiscal clos au 31 mars 2018 restent inchangées. Le constructeur table sur la vente d’1,6 million d’unités au niveau mondial, un bénéfice d’exploitation de 1,27 milliard d’euros et un résultat net de 847 millions d’euros. Autant de prévisions en hausse par rapport à l’exercice 2016-17.