Nissan annonce ses résultats financiers pour le premier semestre de l’exercice fiscal 2017

Durant le premier semestre de l’année, Nissan a généré un résultat d’exploitation de 2,2 milliards d’euros (281,8 milliards de yens) pour un chiffre d’affaires net de 44,8 milliards d’euros (5 652,5 milliards de yens).

Hors coûts liés à la certification des véhicules au Japon et aux accords suite au recours collectif aux Etats-Unis, le résultat d’exploitation pour ce semestre est de 2,6 milliards d’euros (322,6 milliards de yens), en ligne avec les prévisions de Nissan.

Pour le second trimestre, le résultat d’exploitation, hors coûts spéciaux, a augmenté de +9,2% et atteint 1,3 milliards de d’euros (169,3 milliards de yens) avec une croissance des ventes des marchés dont le Japon et la Chine, où la demande augmente pour les modèles tels que le Serena, la NOTE e-POWER, le X-TRAIL et la Sylphy.

Le résultat d’exploitation pro-forma, qui inclut l’intégration proportionnelle des résultats de l’opération joint venture de Nissan en Chine, s’élevait à 2,8 milliards d’euros (351,1 milliards de yens) pour un chiffre d’affaires net de 49,2 milliards d’euros (6 220 milliards de yens).

Résultats des ventes

Pour le premier semestre clos le 30 septembre 2017, le volume de ventes mondiales de Nissan a augmenté de +4,6% et atteint 2,73 millions d’unités. Au Japon, les ventes de Nissan ont augmenté de +34,1% et s’élèvent à 283 000 unités, soit une part de marché de 11,4%. Ces chiffres reflètent notamment la croissance de la demande des kei cars et des voitures particulières.

Les ventes de Nissan en Chine, qui comptabilise l’ensemble des unités vendues sur l’année calendaire, s’établissent à 651 000 véhicules soit une croissance de +6,7% et une part de marché de 5,2% grâce à une forte demande des véhicules tels que le X-TRAIL et la Sylphy. En Europe, y compris la Russie, les ventes de Nissan s’élèvent à 375 000 unités pour une croissance de +3,6%, soit une part de marché de 3,8%. Dans cette région, les véhicules tels que le QASHQAI et la MICRA stimulent la demande.

Le volume de ventes de Nissan aux USA diminue de -0,4% et atteint 779 000 unités, dans un marché en baisse de -2,1% sur cette période. Sur les autres marchés, les ventes de Nissan ont augmenté de +2,3% pour atteindre 390 000 unités grâce à la forte croissance de la demande en Amérique Latine et en Afrique qui compense le ralentissement sur les marchés du Moyen-Orient, de l’Asie et l’Océanie.

Perspectives

Pour l’exercice 2017 en cours, qui s’achèvera le 31 mars 2018, Nissan a revu ses prévisions du résultat d’exploitation à la baisse de 0,3 milliards d’euros (40 milliards de yens) soit 5,1 milliards d’euros (645 milliards de yens). Ces chiffres reflètent l’impact lié à la certification des véhicules au Japon et prennent en compte la compensation des côuts par ailleurs grâce à une gestion efficace.

Les éléments hors exploitation et le taux effectif d’imposition étant prévus améliorés par rapport aux précédentes prévisions, les perspectives du bénéfice net ne changent pas. Nissan maintient également ses prévisions du chiffre d’affaires net pour l’année fiscale annoncées précédemment.

Nissan M.O.V.E. to 2022

En marge de l’annonce des résultats financiers pour le premier semestre de l’année fiscale 2017, Nissan a partagé des détails du plan à moyen terme « Nissan M.O.V.E. to 2022 ». La mission du plan des 6 prochaines années est de croître de manière durable ainsi qu’être leader sur la technologie et supporter l’évolution de l’industrie automobile.

D’ici à la fin du plan, avec une consolidation proportionnelle de la joint-venture en Chine, Nissan a pour objectifs à termes sont pour Nissan d’augmenter le chiffre d’affaires de 101,3 milliards d’euros (12 800 milliards de yens) à 130,6 milliards d’euros (16 500 milliards de yens), et générer au cumul 19,8 milliards d’euros (2 500 milliards de yens) de free cash flow automobile, avec une marge opérationnelle de 8%.